Prison de Villeneuve-lès-Maguelone : les syndicats appellent à la mobilisation

SOCIÉTÉ. Après de multiples agressions envers des agents pénitentiaires, un manque d’effectifs qui ne cesse de se faire sentir ou encore la politique de l’administration pénitentiaire régulièrement remise en question, rien ne semble plus aller à la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone.
Selon nos informations, même si l’établissement situé à quelques minutes au sud de Montpellier n’est pas le seul dans cette situation en France, un mouvement intersyndical devrait être organisé très prochainement.

Les agents systématiquement sanctionnés ?

« Nous n’avons pas encore défini la date, mais on y travaille », précise un membre de l’UFAP-UNSa Justice à notre rédaction, ce dernier déplorant une nette augmentation des agressions envers le personnel, estimant même que « beaucoup auraient pu être évitées, si l’administration avait su prendre les bonnes décisions ».
« La réponse que nous apporte l’administration n’est pas satisfaisante. En effet, elle emploie depuis peu des mesures contre les agents en les sanctionnant systématiquement », déplore-t-il.

Augmentation des agressions

Les agents font face à une augmentation d’agressions en tous genres. Le 12 septembre dernier, nous avions révélé que la mère de deux détenus, alors au volant d’un gros et puissant SUV noir, avait tenté de percuter deux agents qui quittaient leur service en deux-roues. Fort heureusement, les deux victimes avaient pu éviter le véhicule « lancé à vive allure ».

Dernièrement, c’est un gradé qui a été hospitalisé après avoir reçu des coups de lame artisanale à la gorge et une plaque de cuisson sur le corps. Il souffrait encore ce mercredi d’une fracture à un bras, d’entailles au cou et de multiples contusions au dos. L’intervention d’agents spécialisés avait été nécessaire pour maîtriser le détenu.

À la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone, actuellement, près de 900 détenus sont sous écrou, alors qu’elle ne compte que 550 places. Les syndicats comptent bien se faire entendre prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *