MHSC : Stéphane Sessegnon, le retour en grâce

FOOTBALL. Un temps sur le départ cet été, Stéphane Sessegnon est bien à Montpellier. Après un début de saison difficile, l’international béninois est revenu dans l’effectif de Michel Der Zakarian avec des prestations intéressantes face à Troyes et Paris.

Stéphane Sessegnon reconnaît lui même que son mois d’août n’a pas été à la hauteur : « La préparation n’a pas été facile. En début de saison, il y a eu les choix du coach. Je n’étais pas parti pour être dans le 11 de départ. Le coach fait ses choix ». Sorti du groupe à plusieurs reprises, le milieu de terrain a fait le dos rond : « On a tous envie de jouer. Il faut savoir se remettre en question. Quand on ne joue pas il faut travailler deux fois plus ».

Sans doute eut-il fallu se débarrasser également de quelques envies d’ailleurs : « J‘avais pensé à partir à un certain moment mais ce n’était pas une priorité. J’ai eu des touches mais partir pour partir ce n’est pas forcément ce que je voulais. Je n’avais pas fermé les portes mais je ne les avais pas ouvertes à 200 % aussi. J’ai un contrat et de l’assumer jusqu’au bout cela ne me dérange pas ».

Plus de liberté

Repositionné un peu plus haut sur le terrain, Stéphane Sessegnon est depuis deux matchs, si ce n’est le dépositaire du jeu montpelliérain, mais au moins son animateur offensif. Le rôle incombant auparavant à Ryad Boudebouz, il refuse d’être vu comme son remplaçant : « Sur les deux derniers matchs, on a fait le travail tous ensemble avec la même ambition. C’est ce qui nous a permis de faire les résultats ». Il n’empêche que l’on n’est pas loin de retrouver le meneur de jeu bûcheur et flamboyant qui avait fait merveille au Mans et au PSG : «  Je ne sais pas si c’est le vrai Stéphane Sessegnon que l’on voit en ce moment. Je suis capable d’apporter plus à l’équipe et sur le plan personnel je suis capable de mieux faire. Je fais tout pour y arriver en tout cas ».

Un travail également salué par son entraîneur qui l’a replacé au poste de meneur de jeu. Un rôle qui lui convient parfaitement : « Je peux avoir plus de liberté dans le jeu pour pouvoir apporter ma touche technique dans la dernière passe et dans la transition du ballon. Le coach essaie de me laisser plus de liberté et à moi d’apporter le maximum offensivement ».

Arrivé en septembre 2016 à Montpellier pour deux saisons, Stéphane Sessegnon ne regarde que les matchs qui arrivent : « Je me sens bien au club. Je ne me pose pas de question sur mon avenir. Je me concentre sur le club. J’ai 33 ans, j’ai toujours envie de jouer et des ambitions ». Avec un peu plus de constance et, comme il le dit, en haussant son niveau, Stéphane Sessegnon peut devenir peut devenir une pièce majeure de l’effectif montpelliérain. En espérant que de nouvelles envies de départ lors du mercato d’hiver ne vienne parasiter tout cela…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *