MHB : secoué par Tremblay, Montpellier s’impose 28-25

HANDBALL. Montpellier recevait Tremblay dans le cadre de la 3e journée de Lidl Starligue. Après deux déplacements victorieux la semaine dernière (Nîmes en championnat et Chekhov en Ligue des Champions), le MHB retrouvait le palais des sports René Bougnol. Patrice Canayer se méfiait de cette rencontre contre les promus, auteurs d’un bon début de saison qui ne s’est toujours pas concrétisé par des points au classement.

Une première période brouillonne

Le début de match a donné raison à l’entraîneur héraultais. Si les deux équipes se tenaient au score dans les premières minutes, Tremblay prit rapidement l’avantage. La raison à des échecs aux tirs des attaquants montpelliérains. Mais également la belle prestation de Patrice Annonay dans les cages (12 arrêt sur 40 tirs). Courant après le score, Patrice Canayer optait pour une défense haute avec Arnaud Bingo en pointe afin de gêner les circulations adverses.

Samuel Honrubia (5 sur 7), Pierre Marche (5 sur 5) et Marius Sadoveac (4 sur 10) faisaient particulièrement mal aux Montpelliérains. Côté héraultais, Melvyn Richardson (5 sur 7) marquait son entrée sur le parquet en bien avec deux buts et en plus négatif avec deux pertes de balles. À la 20e minute, Ludovic Fabregas par deux fois raccrochait les wagons (8-10). En fin de période, Michaël Guigou provoquait l’exclusion du remuant Adama Sako. Valentin Porte et Mohamed Soussi enchainaient pour remettre le MHB à égalité 13-13 à la 28e. Les Montpelliérains limitaient la casse et rentraient aux vestiaires qu’avec un but de retard 13-14.

Montpellier accélère dans les dernières minutes

Les hostilités reprenaient de la même manière dans un face à face relativement brouillon. Valentin Porte (5 sur 10) et Mohamed Soussi (6 sur 8) essayaient de peser en attaque. De son côté Ludovic Fabrégas tentaient de contenir les offensives adverses. Mais la vivacité de Tremblay leur permettait de conserver à minima deux buts d’avance. À la 12e minute, Samuel Honrubia échouait face à Vincent Gérard (12 arrêts sur 37). Sur l’action suivant, l’ancien joueur de Montpellier est exclu 2 minutes et concède un jet de 7 mètres transformé par Michael Guigou (3 sur 5). Les deux équipes se retrouvaient de nouveau à égalité 19-19.

Le public du palais des sports René Bougnol poussait dans le dernier quart d’heure. Mohamed Soussi (6 sur 8), excellent ce soir notamment dans ce moment clé, ajustait trois fois consécutivement le gardien adverse. À la 20e minute, le MHB pouvait enfin décoller au score, 23-21. La fin du match devenait plus compliquée pour Tremblay qui ne parvenait pas à réduire l’écart de 4 buts. Montpellier s’impose 28 à 25. Seul ombre au tableau, la blessure à la cheville droite dans les ultimes minutes de Melvyn Richardson. Patrice Canayer s’est montré rassurant en conférence de presse d’après match. L’arrière devrait être disponible dimanche pour la réception, au combien importante, des Ukrainiens de Zaporozhye en Ligue des Champions.

Réactions d’après match :

Vincent Gérard : « On commence à jouer tous les trois jours. Il y a eu un brin de fatigue. On a su se ressaisir, c’est ce qu’il faut retenir. On a montré des belles valeurs d’abnégation et de combativité ».

Patrice Canayer : « C’est peut être le match le plus difficile de ces quinze jours. Paradoxalement, j’ai aimé le comportement de l’équipe. Cela a été difficile au départ avec des échecs au tir et un très bon gardien en face. Notre défense a été un peu lourde au début de match. L’équipe est montée en régime ensuite et sans se mettre en panique on revient fort. On a été très dominateur physiquement dans le dernier quart d’heure. Je suis plutôt satisfait du comportement de l’équipe ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *