French Tech : avec #Techthefutur étudiants et entreprises accélèrent leurs projets

INNOVATION. #Techthefutur est un programme lancé il y a plusieurs mois réunissant la French Tech de Montpellier, l’école des Mines d’Alès, l’école de chimie de Montpellier, la métropole de Montpellier et l’Agglomération d’Alès. Son objectif est de mettre en relation des étudiants et des entreprises afin de développer un projet. À l’issue de cette première édition, les équipes d’étudiants ont présenté leurs innovations.

Pierre Alzingre, fondateur de l’agence marketing Visionari et à l’initiative du programme, n’a pas manqué d’enthousiasme à l’égard de la métropole de Montpellier et son adjointe déléguée à la French Tech : « Ici quand on a une idée c’est extrêmement simple à la développer ». Ce qui permet ainsi à Chantal Marion de s’enorgueillir sur le territoire de programmes comme #TechtheFutur, Big4Startup ou Un tramway nommé start-up. Autant d’initiatives permettant à « un écosystème de se rencontrer et faire avancer des projets ». Et « s’ils sont copiés c’est tant mieux ».

Une fois les différents acteurs mis en réseau à l’initiative de la métropole de Montpellier, #Techthefutur a été ensuite piloté par l’école des Mines d’Alès qui peut faire valoir son savoir faire en matière d’accompagnement des entreprises. Un appel à projet a d’abord été lancé en mars afin de sélectionner 10 projets de développement technologique d’entreprises. Les lauréats ont ensuite participé le temps d’un week-end à un hackathon réunissant différents experts. Les six projets les plus matures ont ensuite été accompagnés cinq semaines par des groupes de trois étudiants au sein des entreprises (de manière générale des start-ups) afin de finaliser les projets.

Une expérience enrichissante pour les étudiants et les entreprises

Les étudiants ont ainsi été immergés dans le monde de l’entreprise avec de réelles contraintes professionnelles dont un objectif à atteindre. Une expérience enrichissante également pour les entreprises qui bénéficient de ces innovations. Mais le programme #Techthefutur leur permet d’identifier les pépites et pourquoi pas de futurs collaborateurs.

Les projets développés concernent différents domaines et ont tous en commun d’utiliser les nouvelles technologies. Il peut s’agir d’objets comme une borne connectée pour recharger son smartphone en utilisant l’énergie solaire, des solutions permettant, par exemple, à des jeunes entrepreneurs d’identifier des centaines de partenaires, des innovations pour faciliter la surveillance des ruches en utilisant le réseau des objets connectés ou de nouveaux services comme celui apporté aux artisans afin de leur faciliter la modélisation des données du bâtiment.

Fort de la réussite de cette année, une nouvelle édition de ce programme d’accompagnement aura lieu en 2018. Le dépôt des candidatures se fera sur le site internet de l’école des Mines d’Alès à partir du 15 décembre 2017 et jusqu’au 15 février 2018.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *