La chaîne régionale TV Sud devient viàOccitanie

MÉDIAS. Du nouveau dans le paysage audio-visuel français. Annoncée il y a quelques semaines maintenant, la chaîne régionale TV Sud va disparaitre des écrans, pour laisser la place aux chaînes du groupe vià. Le lancement sera orchestré ce jeudi à 19 heures, depuis la régie finale basée à Gallargues-le-Montueux (Gard). Rebaptisée en viàOccitanie, cette toute nouvelle chaîne va incarner l’information en continu, à l’heure et à la demi-heure.

Avec un nouvel habillage, des équipes renforcées et une ligne éditoriale claire, l’ex-TV Sud s’apprête à changer notre manière de consommer l’information à la télévision. Toutes les rubriques seront traitées, notamment le sport, la culture, l’économie, les faits-divers et les initiatives locales.

De l’ombre pour France 3 Occitanie ?

Alors que la direction de France 3 a annoncé pour le premier semestre 2018, la fin de la diffusion de ses éditions locales, cette décision pourrait bien faire de l’ombre à France 3 Occitanie et à l’inverse, conforter viàOcciatanie dans ses ambitions.

Carole Delga avait par ailleurs manifesté lors de ses voeux, en janvier dernier, son désir pour « un média régional qui redonne du lien pour faire connaître les initiatives et les talents sur tout le territoire », tout en estimant que « France 3 ne remplit pas ce rôle actuellement ».

Un réseau « plus cohérent »

Disponible sur la TNT et les box, viàOccitanie mise également sur le digital avec sept professionnels chargés d’alimenter en continu, le site internet et les réseaux sociaux.

Ce nouveau réseau de TV locales indépendantes, porté par Bruno Ledoux et Christophe Musset, ancien président du syndicat des télévisions locales de France (TLF), « est d’autant plus cohérent qu’il repose sur des chaînes de télévision locales déjà existantes qui gardent leur indépendance, car nous construisons ce projet depuis deux ans, ensemble, avec elles, et en respectant leurs exigences », explique Bruno Ledoux.

Fédérer la quasi-totalité des télévisions locales de France

« Nous devons renforcer nos structures selon des standards nationaux pour survivre dans cet environnement extrêmement concurrentiel tout en préservant nos spécificités territoriales. Ce projet a reçu le soutien des grandes régions de France qui y voient un nouveau moyen de visibilité pour leur territoire, en préservant leur autonomie, et la justification de tous les efforts réalisés », expliquent Christian Souffron et Christophe Musset, respectivement P.-D.G. de viàGrandParis et de viàOccitanie.

A terme, le réseau vià ambitionne de fédérer la quasi-totalité des télévisions locales de France et de toucher plus de 40 millions d’habitants. La société ENEDIS, qui gère et aménage plus de 95% du réseau de distribution d’électricité en France, sera partenaire du réseau vià.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *