ACM Habitat : le budget de 73 M€ menacé par les « réformes à l’emporte-pièce »

LOGEMENT SOCIAL. Pour ACM Habitat, il y a péril en la demeure… Les mesures annoncées par le gouvernement, et notamment la baisse des loyers pour les logements sociaux et la diminution des APL, inquiètent le grand bailleur social montpelliérain dont les responsables (Philippe Saurel, président de la métropole, Robert Cotte son vice-président en charge d’ACM et Claudine Frêche, directrice de l’Office) tirent la sonnette d’alarme… et s’interrogent sur l’impact de ces mesures sur le programme d’ACM qui va investir cette année 73 M€ sur le territoire.

« Rien n’est encore décidé à ce jour mais on pourrait assister à une diminution des loyers de 50 voire 60 € », confirme Claudine Frêche. La directrice d’ACM Habitat estime que les mesures envisagées par le gouvernement « risquent d’avoir, si elles se confirment, de graves conséquence pour le logement social sur notre territoire avec une baisse directe de 8 M€ pour ACM ».

Moins de budget, moins de logements

Philippe Saurel et Robert Cotte traduisent concrètement cette baisse anticipée de 8 M€ : « Cetts somme, c’est une soixantaine de logements en moins par an sur Montpellier », confirme le président de la métropole : « Et des centaines de logements en moins à échelle de la région Occitanie », renchérit le vice-président qui insiste sur les effets de la baisse de 5 € sur les APL : « Cette mesure ne paraît pas si dramatique que cela, et pourtant… 5 € de moins sur les loyers représentent au final 14 M€ d’investissement en moins, soit l’équivalent de 1400 logements qui sont menacés. On ne peur se permettre ce genre de chose, surtout lorsque l’on sait qu’il y a 65 000 demandes de logements sociaux non traitées en Languedoc-Roussillon ».

Pas de réformes à l’emporte-pièce

En attendant que l’Etat ne tranche, la métropole de Montpellier et ACM appellent à un peu de raison : « Réformer, oui bien sûr, mais pas n’importe comment : il faut tenir compte des réalités sociales », tonnent Philippe Saurel et Claudine Frêche qui craignent que le programme d’investissement historique d’ACM ne soit mis en péril. « Pour 2017, ACM a programmé un investissement colossal qui atteint 73 M€ pour construire de nouveaux logements sociaux et rénover les plus anciens… Nous ne pouvons pas perdre ces 8 M€. Nous demandons donc au gouvernement de consulter les bailleurs sociaux pour prendre les bonnes décisions. Aujourd’hui, le logement social est confronté à une réforme faite à l’emporte-pièce ».

ACM : les repères pour mieux comprendre son action
Fin 2026, ACM Habitat gérait 20 836 logements sociaux sur la métropole, soit plus de 50 000 personnes logées (ou 10% de la population de la métropole) : « ACM est le plus gros d’ailleurs social de la région Occitanie », précise Claudine Frêche : « L’an dernier, notre parc s’est enrichi de 653 nouveaux logements ». La demande est forte sur Montpellier et sa grande aire urbaine, et les enjeux toujours plus forts pour ACM. Aujourd’hui, d’après les chiffres de l’INSEE, le niveau des vie des français ne cessant de baisser, les personnes pouvant prétendre au logement social sont de plus en plus nombreuses… En 2016, ACM Habitat a enregistré 15 075 demandes : les commissions d’attribution ont étudié 5796 dossiers pour attribuer au final 1640 logements (129 000 demandes de logements social ont été faite l’an dernier en Occitanie).

73 M€ entre construction et réhabilitation

Pour faire face à la demande, ACM a programmé en 2017 un budget exceptionnel qui portera ses investissements sur le territoire de la métropole à 73 M€ :
-Logements neufs : 36,9 M€ sont consacrés à la construction de 650 logements neufs locatifs. 335 logements seront livrés dès cette année. « Plus de 1000 autres logements sont en phase d’étude », précise Claudine Frêche ;
-Location-accession : 4 M€ consacré à 6 programmes de construction de logements neufs destinés à la location-accession ;
-Réhabilitation de patrimoine : 8,3 M€ pour une nouvelle phase de réhabilitation qui vient renforcer le plan pluriannuel 2014/2020. Pour 2017, la métropole de Montpellier et ACM Habitat ont voté un budget record de 53 M€ pour rénover 1527 logements sociaux sur la période 2017-2020, dont 8,3 M€ engagés dès cette année ;
-Maintient et amélioration du patrimoine : 22,7 M€ pour garantir la qualité de service due aux locataires ;
Investissements divers, matériel : 1,1 M€.

Philippe Saurel : « Dans les mesures du gouvernement pour le logement, du bon et du moins bon »
Lors de la conférence de presse d’ACM Habitat, Philippe Saurel a pu donner des nouvelles plus large de la politique de logement social.
-Doublement des aides ANRU : « Il y a du positif dans les mesures annoncées par le gouvernement, dont le doublement des fonds de l’Etat pour l’ANRU. C’est une bonne nouvelle pour nous : ici, l’ANRU I se termine et laisse la place à l’ANRU II pour la Mosson (Grand Mail, centre Neptune, les Halles) mais aussi les Cévennes. Les aides devraient donc passer de 5 à 10 M€ ».
-Tour d’Assas : « La Tiour d’Assas sera détruite », confirme l’élu : « Nous avons rencontré Nicolas Grivelle, le directeur de l’ANRU, qui nous a di que dans le cadre de l’ANRU II, la Tour d’Assas sera intégrée au programme ».
-Grand Mail : dalle ou pas dalle ? « Concernant la réhabilitation du quartier, nous avons deux projets : avec la dalle, et sans la dalle. Nous attendons la décision définitive de l’Etat sur ce point. Mais la possibilité d’enlever la dalle existe. Nous devrions être fixé et avoir signé l’opération avant juin 2018 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *