Montpellier : un clip pour faire percer le groupe de funk Ameega

 

MUSIQUE. Ameega, vous connaissez ? C’est un groupe installé à Montpellier depuis trois ans. Les Montpelliérains fans de funk, le vrai, celui des années 80 n’ignorent plus rien sur les cinq membres, Zo chanteur et leader, Martina, chanteuse, Marc, le guitariste, Zoar et David aux claviers, ni des productions avec déjà six albums à leur actif dans les genres funk, dont le boogie-funk et le terno.

Le terno est un style fusion de funk et de musique traditionnelle malgache inventé par Zo, le fondateur d’Ameega. Un groupe qui trouve désolant de pouvoir remplir des salles de mille personnes aux USA, « alors qu’ici, nous avons des difficultés pour accéder à la scène et toucher ainsi un plus large public », révèle Zo, qui n’a de cesse de se battre pour plus de visibilité pour faire connaître ce funk là.

Tournées en Californie

Dans les villes de Californie, où les sons funk font fureur, les Américains attendent avec impatience la venue des cinq chanteurs et musiciens français, lors de tournées qui ont lieu tous les trois ans environ. « Nous remplissons les salles californiennes depuis 2012, après la sortie du premier album en 2005. Par contre, j’ai créé le répertoire d’Ameega à Madagascar en 1980, il y a donc 37 ans », relève Zo, qui explique que celui-là a été interprété sous divers noms de groupes pendant des années, ce qui fait de lui un auteur-compositeur pionnier du funk.

Funkysize cartonne

Le titre phare du sixième album, The Holden Âge, qui est Funkysize Now Babe cartonne : à ce jour, il a dépassé les 1 million de vues sur You Tube. « Le problème, c’est que si ce morceau est au top, s’il séduit les vrais amateurs de funk, les connaisseurs de ce son particulier avec la touche très personnelle de Zou, eh bien, il souffre de l’absence d’un clip pour le mettre en valeur. Un clip tourné par des professionnels devrait permettre à Fuky Size et du coup à Ameega d’exploser, j’y crois dur comme fer », analyse Jean Vigo de l’agence de communication montpelliéraine Dellux.
Avec l’aide précieuse de Yolita et de l’association montpelliéraine Kooloy Project qui chapeautent la carrière d’Ameega, sans lesquelles rien n’aurait été possible, Jean Vigo n’a pas eu de mal à convaincre Zou et les musiciens qui veulent toucher le grand public en France, comparable à celle des USA. Ils ont foncé à clip ouvert.

Dans le Verdanson et sur la Comédie

Jean Vigo était donc présent lors du tournage du clip de Funkysize, ce samedi matin dans les quais du Verdanson, en contrebas de la station de tramway des Aubes, à Montpellier. Un décor de rêve, entre les murs recouverts de magnifiques graffitis grâce aux artistes d’ici qui font connaître et perdurer le Street-Art.
Un cadre idoine pour un clip de sons funky. Le tournage s’est poursuivi devant la mythique Cadillac encastrée dans la façade du Rockstore, rue de Verdun et au pied de l’hôtel du Midi, à l’angle de la place de la Comédie, face à l’Opéra.

Un « pro » d’ici

Le groupe Ameega n’ont pas choisi n’importe qui pour mettre ce clip en boîte : Enguerran Prieu de la société de production Giallo Queens Pictures installée à Montpellier. Il faut savoir que le jeune caméraman a réalisé le dernier clip du célèbre groupe de rock Motörhead, juste avant le décès de son fondateur, parolier et chanteur Lemmy Kilmister.
Pour mettre de la tonalité dans ce clip musical, les Ameega ont fait appel à des rois du skate-board d’ici, des jeunes en vogue sur leurs planches à roulettes, dont les prestations spectaculaires apportent de l’animation.
Pour l’anecdote, le tournage dans le lit du Verdanson s’est déroulé, alors qu’une belle écrevisse, dont on se demande comment elle a pu arriver là, se déplaçait dans le minuscule filet d’eau mousseux. Les musiciens et chanteurs d’Ameega, l’équipe du tournage, les sportifs avec leurs skates et les amis venus assister au tournage du clip en pinçaient pour ce vaillant crustacé d’eau douce, immortalisé via des téléphones portables.
Cette écrevisse esseulée portera sûrement chance à Zou et ses musiciens pour la suite d’une carrière que Métropolitain souhaite longue sur les scènes et en haut de l’affiche.
Pratique : Ameega en concert samedi 2 décembre prochain en soirée au Black Sheep, 21 boulevard Louis Blanc à Montpellier :  https://theblacksheep.fr/
@ameegabandfunk Envoyer un message
Le Montpelliérain Jean Vigo -en noir- avec le groupe Ameego dans le Verdanson. Photo JMA. Métropolitain.
Le réalisateur du clip d’Ameega, Enguerran Prieu de Giallo Queens Pictures. Photo JMA. Métropolitain.
La belle écrevisse dans le filet d’eau du Verdanson pendant le tournage du clip ! Photo JMA. Métropolitain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *