Occitanie : Carole Delga se mobilise pour les lignes à grande vitesse

TRANSPORTS. Tandis que le gouvernement a lancé mardi les Assises de la mobilité, Carole Delga, présidente de la région Occitanie -Pyrénées-Méditerranée- entend profiter de l’événement, « pour faire entendre fortement la voix de son territoire concernant notamment la création des deux lignes à grande vitesse, LGV, Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan, actées à plusieurs reprises par les différents gouvernements successifs ».

Jusqu’en décembre, le gouvernement lance une grande concertation avec les usagers, les collectivités, les opérateurs, les acteurs économiques et les ONG de l’ensemble du territoire, afin d’améliorer la mobilité au quotidien. Outre des ateliers dans les régions, chacun est invité à faire des propositions sur différentes thématiques sur un site internet dédié.

Quel avenir ?

Ces Assises aboutiront à une loi d’orientation des mobilités qui sera présentée au premier semestre 2018. L’objectif du gouvernement est de définir l’avenir des transports français en matière d’organisation, d’architecture et de financement.

Avec la volonté d’accentuer l’effort sur les transports au quotidien, le président de la République, Emmanuel Macron a annoncé en juillet vouloir mettre « en pause » plusieurs grands projets d’infrastructure. Si Élisabeth Borne, la ministre des Transports n’a toujours pas pointé précisément quels étaient les projets visés, les deux LGV prévues en Occitanie sont menacées. Pourtant, l’un des grands enseignements des États Généraux du Rail initiés par la Région en 2016 est que la création de lignes nouvelles permettra un accroissement réel et un meilleur service pour les trains du quotidien.

Groupe de travail

Carole Delga a rencontré Élisabeth Borne à deux reprises et obtenu qu’un groupe de travail commun soit mis en place, afin de réfléchir à des financements innovants pour les deux lignes LGV. Ce travail s’appuiera notamment sur une étude menée par un cabinet d’experts missionné par la Région.

Par ailleurs, Carole Delga rencontrera le 10 octobre Philippe Duron, président du Comité d’orientation des infrastructures dans le cadre des Assises de la Mobilité. Elle demande également à l’État de réunir dans les meilleurs délais, le Comité de pilotage de la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan qui regroupe notamment les collectivités territoriales qui vont la financer.

Enquête publique

La présidente de la Région avait déjà obtenu au début de cette année du précédent gouvernement un accord pour mettre en place un premier tronçon Montpellier-Béziers, avec une enquête publique dès 2018.

Deux temps forts pour les transports collectifs et la mobilité rassemblant les élus et la société civile, ont été annoncés par la Région Occitanie -Pyrénées Méditerranée : le mercredi 4 octobre à Toulouse et le mercredi 29 novembre à Perpignan. Carole Delga appelle à une mobilisation collective afin d’exprimer des propositions, des solutions concrètes et réalisables pour le développement des transports collectifs dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *