MHSC : Montpellier peut-il créer l’exploit face au PSG ?

FOOTBALL. Montpellier reçoit ce samedi à 17h le PSG, pour le compte de la 7e journée du championnat de France de la Ligue 1. Avec la déception pour de nombreux spectateurs de ne pas voir la star brésilienne Neymar fouler la pelouse du stade de la Mosson. Et même si cela ne change pas grand chose au rapport de force, les Montpelliérains ont envie de réaliser un joli coup. Optimisme ou inconscience, après les mots il faut passer aux actes, face à un géant qui ne prend pas ce match à la légère.

Des Parisiens motivés à battre des records

Les Parisiens ont depuis le début de la saison entamé une tournée des stades de Ligue 1 en mode Beatles. Ils viennent, font salle comble, jouent et, au mieux gagent leur match, au pire pulvérisent leurs adversaires. Pour l’étape montpelliéraine, Unaï Emery devra se passer de Pastore, Di Maria et Neymar. Et si beaucoup avaient acheté leur place pour voir la star brésilienne, ils se consoleront avec le reste de l’effectif stratosphérique du PSG.

On peut nourrir quelques inquiétudes pour les joueurs montpelliérains. Dans une interview pour PSG TV, Marco Veratti déclarait : « Ce sont toujours des rencontres difficiles contre eux. On se souvient que nous avions perdu la saison dernière là-bas. C’est presque une revanche à prendre pour nous ». Une revanche ? Est-ce vraiment nécessaire tant les deux équipes alignées demain semblent peu comparables avec celles de la saison dernière ? Si l’une s’est considérablement renforcée, l’autre a perdu ses meilleurs éléments et se cherche encore.

PSG mieux que l’OM ?

Et pour rajouter à cette motivation, Unaï Emery a déclaré en conférence de presse d’avant-match : « J’aime beaucoup les objectifs collectifs, mais aussi les objectifs individuels. Ces dernières 55 années, seule une équipe avait gagné ses six premiers matches : Marseille. Il est donc important de gagner ce septième match. Notre objectif est de battre des records, et on veut continuer cette série de victoires ». Pas rassurant pour Montpellier qui pourrait subir le même sort que les précédents adversaires du PSG, qui même en jouant bien se font corriger.

Juste avant d’affronter le Bayern de Munich en Ligue des Champions, l’entraîneur du PSG se montre tout de même prudent : « Ce sera un match difficile. La saison dernière, nous avons perdu 3-0. On a analysé cette équipe, qui est très compétitive. Elle est très sérieuse, avec beaucoup de discipline, et peut nous mettre en difficulté ».

Des raisons d’y croire

L’absence de Neymar n’a sans doute rien changé aux nombreux problèmes posés à Michel Der Zakarian. Derrière il faudra tout de même faire avec les Mbappé, Cavani (qui coure après le record de buts d’Ibrahimovic), Draxler, Alvès, Rabiot… « Il y a de la qualité dans tous les secteurs. À nous de faire un gros match dans l’état d’esprit, en restant très compact. C’est une équipe qui utilise très bien les espaces quand il y en a très peu alors si on leur en laisse » confiait le coach héraultais qui ne cesse de rappeler que chaque match vaut trois points quelque soit l’adversaire. Un moyen de ne craindre personne et de se méfier de tout le monde.

Et pas question de faire de complexes face aux Parisiens : « On joue tous les matchs pour les gagner. On espère être les premiers à les faire chuter. Il faudra faire un gros match et de la réussite. Mais la réussite cela se provoque ». Et hors de question que les joueurs rentrent sur la pelouse en victimes expiatoires :  « Tout le monde a envie de faire chuter Paris après il faut en être capable en mettant les bons ingrédients mais si tu démarres un match en disant tu vas le perdre, et bien tu le perds. Il faut débuter le match avec l’envie de les bousculer et qu’ils ne viennent pas dans le confort ».

« On a tout à gagner »

Il y a quelques semaines, Benjamin Lecomte montrait beaucoup d’envie à l’idée de se mesurer à l’armada parisienne : « On a tout à gagner. On sait que l’on va avoir du boulot. C’est toujours plus motivant de jouer contre Paris que contre les autres ». Vitorino Hilton, qui entend bien créer la surprise, s’amusait d’un potentiel allié : « On sera peut-être un peu favorisés par le terrain. L’état de la pelouse de la Mosson va peut être les empêcher de jouer un peu plus avec le ballon ». Il a raison le Capitão, tout est bon à prendre face au PSG. Y compris les décisions de Clément Turpin, qui n’a jamais officié lors d’une rencontre des Montpelliérains. Peu en veine depuis le début de la saison, si le vent pouvait tourner…

« Mener au score »

Quand au public venu remplir le stade, il y aura les fidèles qui seront encore présents lors des prochaines rencontres au coeur de l’hiver. Les autres, amoureux du ballon rond ou simples spectateurs attirés par les lumières de la capitale descendues en province, Michel Der Zakarian espère les convertir : « Il y en beaucoup qui vont venir voir les stars en face. C’est à nous de faire ce qu’il faut pour renverser ces personnes. Si on arrive à mener au score, ils vont vite se rallier à nous ». Le coeur ayant ses raisons que la raison ignore, on se prend à rêver d’une folle après-midi où la famille pailladine renverserait le colosse parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *