MHSC : Hilton, l’insouciance d’un sage avant d’affronter le PSG

FOOTBALL. Alors que se profile la venue du PSG -sans la star Neyman, finalement !-Vitorino Hilton est apparu jeudi devant les journalistes avec la décontraction et l’insouciance d’un jeune joueur. Et si le Capitão a fêté ses 40 ans, il y a quelques jours, sa prestation contre Troyes a démontré qu’il avait toute sa place dans l’effectif pailladin.

La perspective d’affronter l’armada parisienne, même sans son compatriote Neymar blessé au pied, ne lui fait pas peur : « Le PSG, c’est un bonus. On va prendre du plaisir en rencontrant la plus forte équipe française. On n’a rien à perdre ». Un vrai exemple à suivre.

« Essayer de les battre »

« C’est un match de championnat comme les autres », voilà comment Vitorino Hilton voit la confrontation de samedi, même s’il admet que, « le PSG prend cette année une dimension énorme dans le monde entier ». Et ce défi ne lui fait pas peur : « La France entière nous voit perdre, mais nous on va faire notre match pour essayer de les battre ».

Le choc est bien évidemment démesuré, mais l’expérience du défenseur montpelliérain parle : « La peur de prendre une raclée, c’est la première question que se pose les équipes qui jouent contre le PSG. Nous il ne faut pas que l’on ait peur. On sait que leurs attaquants peuvent marquer à tout moment donc il ne faut pas penser à ça ».

« Il faut prendre des points »

Dans cet effectif très jeune, Vitorino Hilton a bien sûr un rôle majeur à jouer. Si certains pourraient avoir les yeux qui brillent un peu trop devant les stars parisiennes, il conseille : « Spectateurs, ils peuvent l’être juste avant le coup d’envoi. Après c’est fini. C’est un match de football, il faut se concentrer, être vigilant et tout donner pour faire un match où personne nous attend. Et si on peut être la surprise de la saison… ». Mais, le Brésilien ne perd pas de vue l’essentiel après la victoire, au combien importante à Troyes : « Il faut prendre des points. Nous on joue le maintien. Si on prend un point on est content ».

Neymar ne foulera pas la pelouse

En face du Capitão devait se dresser Neymar et ses 25 ans. « Je ne le trouve pas bon » plaisantait-il, avant de poursuivre plus sérieusement : « L’autre jour, un journaliste me parlait de Zico, Romario, Ronaldo, Ronaldinho. Neymar a un peu de tous ces quatre joueurs brésiliens en lui ».

Quand à la perspective de subir les crochets de son compatriote, il s’en amusait presque : « Rencontrer un des meilleurs joueurs du monde, en plus un Brésilien, cela me fait plaisir. Je pense que lui aussi, il devait être content de rencontrer un joueur de 40 ans, car je pense qu’il n’a pas dû en croiser beaucoup ». Ce ne sera que partie remise.

Un moindre mal pour la défense montpelliéraine et une grande déception pour le fils de Vitorino Hilton, qui lui avait demandé le maillot de la star.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *