Bassin de Thau : des transports en commun contrôlés

GENDARMERIE.  Une dizaine de gendarmes de la toute nouvelle brigade de Balaruc-les-Bains, dont 3 réservistes ont effectué une opération coordonnée sur la RD 2, l’axe péage A9-Sète. Ces militaires étaient appuyés par une patrouille du peloton d’autoroute de Poussan et d’une équipe cynophile de la compagnie de Castelnau-le-Lez.

Effectué sur réquisition du procureur de la République de Montpellier, ce dispositif visait plus particulièrement le réseau de transports en commun -scolaires et publics- des lignes desservant la commune de Sète, en provenance de Montbazin, Gigean, Loupian et Poussan.

Quatre infractions

Trois gares routières ont été sécurisées, douze véhicules de transports en commun ont été contrôlés, ainsi que vingt-cinq véhicules de particuliers.

Au total, quatre infractions ont été relevées : une pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique et une pour conduite avec permis de conduire non prorogé. Deux passagers étaient en possession de produits stupéfiants.

Récemment, les gendarmes de l’Hérault avaient effectué des vérifications auprès de chauffeurs de taxi. « Le contrôle des flux de la circulation est une des missions essentielles de la gendarmerie. Elle rassure les honnêtes citoyens, dissuade les malfaiteurs d’agir et permet de contrôler les personnes potentiellement recherchées », rappelle ce vendredi le groupement de gendarmerie de l’Hérault.

D’autres opérations similaires vont être menées ultérieurement sur les routes du département.

Les bus contrôlés sur la RD 2 près de Sète. Photo Gendarmerie de l’Hérault.

4 Comments

  1. Enfin !!!!! il était temps de contrôler les pseudos pilotes des bus d’Hérault Transport .
    Mon fils ne prend plus les bus , il y a eu trop peur ……Vitesse trop excessive !!!!!!

  2. Et merci qui merci le patron qui accepte des contrats et horaires de Hérault transport intenable merci Hérault transport de vous cacher et de ne pas prendre vos responsabilités merci aux idiots de croient que tout est de la faute du chaufffeur

  3. Article mensonger ! Je travaille dans l’entreprise de transport dont les conducteurs se sont fait contrôler. Tous les autocars sont équipés d’Ethylotests anti démarrage. C’est un automobiliste qui s’est fait retirer le permis. En revanche les contrôles de stupéfiants ont permis d’interpeller plusieurs lycéens porteurs de drogues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *