Montpellier : nouvelle mobilisation contre la « loi des patrons »

COLÈRE. Après la démonstration de force du 12 septembre dernier et un défilé qui a rassemblé 7000 personnes dans les rues de Montpellier, les syndicats, CGT en tête ont à nouveau mobilisé assez large ce jeudi matin, par une nouvelle marche contre la réforme du code du travail, appliquée directement via des ordonnances par le gouvernement.

Sur le coup de 11h, selon les syndicats, ils étaient entre 2500 et 3000, grévistes, salariés du public ou du privé, retraités ou étudiants, pour clamer leur refus commun d’une loi considérée comme « la loi des patrons » : « une loi qui va précariser et fragiliser le statut social de chaque salarié dans les entreprises », déplore Guillaume. Ils n’étaient qu’un millier, selon la police.

« J’espère que la contestation ne faiblira pas » 

Si les manifestants ne veulent pas de cette loi travail, ils continuent également à dénoncer la méthode du gouvernement : « Les ordonnances formulées par le gouvernement d’Emmanuel Macron ont empêché tout dialogue à l’Assemblée nationale », rappelle Sonia.

Ecoeurée, cette enseignante qui ne veut pas que ses enfants entrent dans la vie active sans une loi forte qui les protège efficacement des abus des entreprises, ne veut pas non-plus d’un régime totalitaire : « Emmanuel Macron, pour faire plaisir au patronat français, dont il a été le serviteur, se permet en plus de gouverner comme un dictateur. J’espère que ce mouvement de contestation ne faiblira pas : ce qu’il se passe est extrêmement grave ».

Pour l’heure, justement, manifestants et syndicats n’envisagent pas de baisser pavillon : « Nous voulons le retrait de cette loi et nous ferons tout pour qu’elle soit retirée », confirme Bastien.

La rentrée sociale, que l’on a annoncée agitée n’est pas prête de se calmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *