CCI de l’Hérault : focus sur le plan d’actions jusqu’en 2021

PROJETS. André Deljarry, le président de la chambre de commerce et d’industrie de ‘Hérault -CCI 34- vient de présenter le programme pour les 5 ans à venir.

Neuf mois après la création de la CCI de l’Hérault, le président consulaire a accouché d’un plan stratégique 2017-2021 jalonné de grands projets : « Neuf mois, c’est un bon délai : nous sommes donc dans les temps pour présenter notre programme ». Bien sûr, l’institution continuera d’assurer ses grandes missions, mais, c’est bien sur les projets que le président Deljarry veut se faire entendre.

Pour mener à bien ces projets -dont celui phare de la mandature, le nouveau campus de la Business School-, il y a tout d’abord la démarche : « Nous sommes des facilitateurs de projets : nous ne cherchons pas à remplacer les collectivités, mais à les accompagner dans le développement économique du territoire », rappelle le président, qui a rédigé la feuille de route 2017-2021 avec les 80 membres élus de la CCI : « Ce projet mobilise les forces vives du département : l’Hérault doit rester l’un des territoires les plus attractifs du pays avec 5’000 installations d’entreprises par an ».

L’enjeu de la Business School

Le projet de la CCI passe par un gros morceau : la réalisation du nouveau campus de Montpellier Business School, sur le nouveau quartier Cambacérès à Odysseum. Un projet de 92 M€ que la CCI financera par l’emprunt et à la vente du site actuel d’Alco, où la Serm, Languedoc-Roussillon Aménagement et Hérault Habitat travaille sur un programme immobilier d’au moins 40’000 m2.

« Pour couper court aux rumeurs, sachez que la servitude des Jardins du Peyrou limite la hauteur des constructions à R+7, donc pas de tours, s’amuse André Deljarry, Nous avançons sur ce dossier, qu’il faut impérativement conclure avant la fin de l’année pour une ouverture du site pour le rentrée 2021 ». Le président confirme que l’opération est plutôt bien menée avec la SERM. Mais, il ne faut pas lambiner, « au risque de perdre les accréditations internationales de la MBS qui génèrent 200 M€ de retombées sur le territoire ».

Sète : la croisière va s’amuser

Autre gros enjeu, le tourisme. À Sète, la CCI veut optimiser le port. André Deljarry annonce un accord avec la Région et le Club des Croisières présidé par l’ancien ministre Jean-Claude Gayssot : « Nous souhaitons booster le trafic des croisières qui rapporte déjà plus de 20 M€ de retombées économiques sur le territoire », rappelle l’élu consulaire. La CCI estime que le port de Sète a la capacité en 5 ans de passer de 40’000 croisiéristes actuellement, à plus de 200’000 à l’horizon 2021.

Béziers : renouveau du parc des expos

Après Sète, la ville de Béziers où la CCI a également du pain sur la planche. « Nous devons rénover le patrimoine », confirme le président héraultais, qui pointe le parc ses expositions de la sous-préfecture de l’Hérault, « laissé à l’abandon : c’est inimaginable. De fait, nous allons investir 3 M€ en trois tranches pour moderniser cet outil ».

La CCI 34 annonce la couleur : « créer dans le parc des expos de Béziers, une salle de spectacles multimodale d’ici 2019 qui devrait s’appeler Palais d’Occitanie ». À Béziers toujours, la CCI annonce que la Région a accepté de rénover le CFA local qui profitera d’un co-investissement CCI de la Région Occitanie de 5,2 M€.

« Enfin, je précise que nous cherchons actuellement un local dans le centre-ville de Béziers pour ouvrir une annexe de la CCI de l’Hérault où nous recevrons le public », indique André Deljarry.

>> Mais aussi…

Hôtel Saint-Côme à Montpellier : la CCI doit investir 500’000 € sur 10 ans pour rénover ce bien. 170 m2 de bureaux inoccupés à ce jour seront donc loués à des entreprises au sein de l’hôtel pour un loyer annuel de 50’000 €.
Routes des Vins : la CCI souhaite doter le département d’une Route des Vins, du patrimoine et des métiers d’arts : « Nous y travaillons avec le Conseil départemental », confirme André Deljarry, qui espère voir le projet aboutir rapidement.
Aéroport de Béziers-Cap d’Agde : la CCI confirme que 30 hectares appartenant à l’aéroport doivent devenir constructibles pour accueillir sur le site des entreprises de l’aéronautique, « qui ne trouvent plus de foncier sur Toulouse ».
Village automobile de Montpellier : « Le projet est en sommeil », ne cache pas André Deljarry, qui évoque à demi-mots, « des complications dues à la vie politique… Mais, le projet est prêt. Si on nous le demande, on le ressort illico des cartons ». Bref, il faut trouver un terrain bien placé.

La patron de la CCI de l’Hérault, André Deljarry, dresse la liste de priorités de la CCI pour les 5 ans à venir

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *