MHSC : Montpellier l’emporte à Troyes et respire avant Paris

FOOTBALL. Montpellier se déplaçait à Troyes pour le compte de la 6e journée du championnat de France. Face à la disette de points de ce début de saison et avec la perspective de rencontres très compliquées (Paris, Monaco, Nice et Saint-Étienne), il était impératif de ne pas perdre. Le MHSC l’emporte sur le plus petit des scores à Troyes. Si tout n’a pas été parfait, l’essentiel est là.

Michel Der Zakarian souhaitait voir des guerriers sur le terrain. Le technicien héraultais a donc apporté plusieurs changements. En défense, Aguilar était positionné à gauche, Mukiélé à droite, Hilton et Mendès au centre. Sambia, Skhiri, Lasne, Sessegnon, de retour dans le groupe après avoir été écarté deux matchs, et Roussillon, placé plus haut qu’à l’habitude, constituaient un milieu dense. En l’absence de Sio, suspendu pour 3 matchs, à Ninga d’assumer la pointe de l’attaque.

Les premières minutes laissaient craindre le pire pour les Montpelliérains qui reproduisaient toutes leurs erreurs du début de saison en multipliant les errements défensifs et les imprécisions techniques. On crut toutefois à l’ouverture du score pour le MHSC quand à la 12e minute Ninga, d’une reprise puissante, envoie le ballon au fond des filets après un débordement et un centre en taclant de Mukiélé pour éviter la sortie. Fausse joie, l’arbitre jugea que le ballon a franchi la ligne.

Le gardien esseulé

Dans la continuité, le centre en retrait de Darbion trouve Azamoum. Seul dans la surface, le milieu troyen enroule sa frappe qui vient s’écraser sur le poteau droit de Lecomte. Derrière Niane également seul au point de pénalty reprend mal le ballon. Abandonné par sa défense, le gardien montpelliérain faillit une nouvelle fois prendre un but sur la première occasion des adversaires. Fallait-il y avoir le signe que la chance était, enfin, du côté du MHSC ce soir ?

À la demi heure de jeu, Montpellier semblait enfin à trouver les espaces entre les lignes troyennes et obtenait consécutivement deux corners. Sessegnon trouvait la tête de Mendès qui plaçait le ballon à la base du poteau gauche hors de portée du gardien troyen. Le défenseur central en marquant le premier but de sa carrière ouvrait le score et permettait à Montpellier de respirer. Dix minutes plus tard, Sambia sur un coup franc lointain, manque de tromper Samassa piégé par le rebond. Le visage du portier renvoie le ballon sur Roussillon dont le centre ne peut être exploité par Skhiri. Pour la première fois de la saison, Montpellier rentrait au vestiaire en menant.

Un Montpellier plaisant

Les Montpelliérains revenaient sur la pelouse et affichaient de belles intentions. Comme le voulait Michel Der Zakarian, les joueurs s’appliquaient à faire tourner le ballon sans la perdre rapidement. Si la domination était clairement du côté du MHSC, il fallait se méfier. À la 54e, Vitzcarrando, à la réception d’un corner, échappe au marquage montpelliérain et place une tête qui permet à Lecomte de magnifiquement se détendre et capter le ballon des deux mains. L’arbitre siffle néanmoins une faute troyenne.

Montpellier multiplie les attaques dans cette seconde période. À la 60e, un corner rasant de Sessegnon trouve Ninga dont la talonnade ne peut être reprise par Hilton et oblige Samassa à un réflexe pour écarter le danger. Cinq minutes plus tard, Lasne parvient à glisser à Ninga, lancé dans la surface. Le Malien écrase trop sa frappe qui fuit le cadre. Retour très prometteur pour l’attaquant montpelliérain qui cède sa place à la 73e pour Mbenza. Le MHSC manqua de peu de doubler la marque quelques minutes plus tard. Après un débordement côté droit, Sambia centre fort au second poteau pour Roussillon qui se jette mais ne parvient pas à trouver le cadre.

Un bol d’air avant le PSG

Nettement dominés, les Troyens obtiennent un coup franc à la 79e. Kahoui est alors tout proche d’égaliser. Sa frappe magnifiquement enroulée frôle l’angle gauche de Lecomte. Michel Der Zakarian décide alors de sortir Sessegnon, intéressant ce soir, pour Congré et de passer ainsi à trois joueurs dans l’axe. Montpellier continue toutefois d’attaquer en cette fin de match. À la 88e, le centre de Mukiélé trouve Mbenza dont la tête manque de peu le cadre. L’arbitre donnait 5 minutes d’arrêt de jeu. Suffisant pour une dernière frayeur par l’intermédiaire de Niane, dont la frappe passe de peu à côté du montant droit de Lecomte qui semblait néanmoins sur la trajectoire.

Montpellier s’impose finalement à Troyes 1-0. Cela faisait 5 mois que le MHSC ne l’avait pas emporté à l’extérieur. Si tout n’est pas réglé, les Pailladins s’offre un bon bol d’air avant la réception de Paris le week-end prochain. Avant les matchs de dimanche, le MHSC pointait à la 10e place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *