Montpellier : la ligne d’écoute du Refuge financée par le fondateur de Meetic

0
Nicolas Noguier, président du Refuge
SOLIDARITÉ. Le président du Refuge -dont le siège est à Montpellier-, Nicolas Noguier a annoncé mardi, que le financement du dispositif d’écoute de l’association d’aide aux jeunes LGBT semble assuré pour l’année : et ce grâce à don personnel de Marc Simoncini, fondateur de Meetic.
« Nous sommes en septembre. Le financement 2017 a été confirmé par un tweet… Je ne sais pas quand la somme sera réellement versée, mais le prompt et généreux soutien de Marc Simoncini est providentiel. Nous lui en sommes extrêmement reconnaissants. » commente Nicolas Noguier.

Pétition en ligne

Le 7 septembre dernier, deux administrateurs bénévoles du Refuge ont lancé une pétition en ligne pour réclamer le rétablissement de la subvention annuelle de 20’000 € du ministère de l’intérieur, dont ils viennent d’apprendre la suppression.
Ce SOS émeut particulièrement Marc Simoncini, fondateur de Meetic et PDG de Sensee, qui annonce alors au président du Refuge un don personnel de 20’000 €. « L’État ne peut plus tout assurer. Le privé peut et doit parfois prendre le relais » commente le chef d’entreprise.

Subvention versée

Quelques heures après, alors que la mobilisation s’amplifie sur les réseaux sociaux, la secrétaire d’État Marlène Schiappa annonce sur Twitter, que la subvention sera finalement prise en charge par la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.
Le coût annuel du dispositif d’écoute du Refuge s’élève à 40’000 €. En 2016, 1094 jeunes LGBT ont appelé la ligne ouverte 7J/7 et 24h/24. Au 5 septembre dernier, l’association avait déjà enregistre 1114 appels, tandis que 607 jeunes ont déposé une demande d’hébergement.
PARTAGER
Journaliste depuis plus de 10 ans et amoureux de Montpellier. Observateur discret de la vie locale. Ses centres d’intérêt ? « Aussi variés que les facettes de la ville ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here