Coups de feu à Montpellier : le tireur et la « victime » en garde à vue !

VIOLENCES. Une scène rocambolesque digne d’un meilleur polar s’est déroulée samedi après-midi sur le parking de l’hypermarché Casino, dans le quartier des Près-d’Arènes à Montpellier : de nombreux clients ont assisté à une course-poursuite entre des individus, au milieu des véhicules qui étaient en stationnement.

Soudain, un des suspects a exhibé une arme à feu et a fait feu à au moins quatre reprises en direction d’un des inconnus, plus particulièrement visé dans ce règlement de compte. Fort heureusement, il n’a pas été atteint par ce qui s’est avéré être un pistolet à grenailles.

Agents de sécurité

Indemne, mais terrorisé, il a pris la fuite à pied, mais a été rattrapé par l’agresseur qui l’a frappé à coups de crosse de son arme à feu, le blessant légèrement. Parvenant à s’échapper, il a réussi à se réfugier dans le local réservé aux agents de sécurité qui veillent sur les vols et l’incendie.

Il a été mis à l’abri jusqu’à l’arrivée de patrouilles des policiers de la Sécurité publique, avant d’être transporté aux urgences du CHU Lapeyronie pour recevoir des points de suture au crâne et au visage.

La victime a été entendue dès sa sortie des urgences, tandis que l’auteur des coups de feu localisé dans le secteur par les policiers a été interpellé. Les deux hommes ont été transférés au commissariat central, où les enquêteurs de la sûreté départementale de l’Hérault de permanence ce week-end ont découvert que le tireur voulait récupérer à la victime des biens qu’il lui avait été volés.

Dette

Il a expliqué aux policiers qu’il avait décidé de se faire justice lui même, accusant la « victime » de ne pas vouloir régler sa dette. Il était donc parti à sa recherche, notamment aux Près-d’Arènes, où il a ses habitudes. À la faveur de surveillances sur le parking de cet hypermarché, il a fini par le voir débarquer. Quand il s’est approché de lui, le voleur présumé a détalé. On connait la suite.

Du coup, le tireur présumé trouvé en possession du pistolet à grenailles et la victime ont été placés en garde à vue, le premier pour violences volontaires avec arme, le second pour vol !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *