Festival en Occitanie : des « pépites » aux Internationales de la guitare

MUSIQUES. Du 23 septembre au 14 octobre prochain, la 22e édition des Internationales de la guitare -IG- va une nouvelle fois faire résonner ses riffs et arpèges pendant trois semaines depuis Montpellier. La programmation complète du festival à succès a été dévoilée hier par le directeur des IG, Talaat El Singaby.

Blues, rock, jazz, flamenco, swing manouche, classique… une quarantaine de concerts à Montpellier et dans ses environs, mais aussi à Lunel, Sète, Sérignan, Rivesaltes, Céret, Toulouse… Voilà ce qui attend le public de l’édition 2017 des Internationales de la guitare, festival emblématique de la région.

« Raoul Vignal, Ephemerals et les prodigieux Samuelito et Antoine Boyer…Pour ne pas citer que ces noms-là, tous vont compter dans la scène musicale européenne dans les années à venir. Vous pourrez sans problème dire : J’étais là ! », s’enthousiasme Talaat El Singaby, pas peu fier de rassembler cette année encore, artistes connus et reconnus, mais aussi ceux qu’il appelle ses « pépites » : des artistes au nom qui vous être encore peut-être étranger, mais qui ne le sera plus pour longtemps.

Des noms se détachent d’ailleurs déjà : Niño de Elche et Fishbach, révélations des Transmusicales de Rennes et artistes plus que prometteurs.  « Le festival persévère dans sa prise de risque en direction de l’innovation et la mise en perspective de nouveaux talents », explique ce passionné.

« La culture, c’est l’ouverture aux autres, aux différences et à l’enrichissement individuel et collectif, par ces différences. Cette édition 2017 des Internationales de la guitare – tout comme les précédentes – s’inscrit pleinement dans cet esprit »

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie

>> Les fondamentaux. Certaines choses ne changent pas. Ainsi en est-il de la structure du festival. Les organisateurs ont choisi, cette année encore, de se structurer autour de leurs fondamentaux : des hommages et des découvertes. Concernant les fondamentaux, c’est le blues, fil rouge du festival, avec Kenny Neal, Lucky Peterson, Gunwood, King Biscuit, Mountain Men, le flamenco avec le grand Tomatito et l’étonnant Niño de Elche. La musique manouche et tsigane, aussi, avec le plus américain des français Stéphane Wrembel, acolyte de Woody Allen dans Minuit à Paris et Vicky Cristina Barcelona, nommé pour l’Oscar.

La chanteuse Luz Cazal

>> Les hommages.  Autour de résonnances de musiques manouches et tsiganes, une sorte de symphonie foisonnante qui rendra hommage successivement aux grands Django Reinhardt, Georges Brassens, Nino Rota. Des hommages multiples, dont trois particulièrement à l’honneur pour cette édition: l’hommage de la diva espagnole Luz Casal à une autre diva franco-égyptienne: Dalida. L’hommage, aussi, de l’inimitable Lucky Peterson à Jimmy Smith. Et finalement l’hommage de Tomatito à ses mentors Paco de Lucia et Cameron de la Isla.

>> Les publics jeunes et hors-Montpellier. « Les Internationales de la guitare sont devenues au fil des années l’un des rendez-vous culturels majeurs de notre territoire, présentant cette année une quarantaine de groupes venant de neuf pays différents, et une vocation sociale et pédagogique que nous souhaitons soutenir et préserver », rappelle Kléber Mesquida, président du conseil départemental de l’Hérault.

Les collégiens héraultais auront ainsi la chance d’assister à une journée dédiée au blues à Pierresvives (avec un concert de King Biscuit), et de rencontrer le bluesman américain Kenny Neal à Lunel. Associés lors des concerts, en « Premières parties » ou lors d’ateliers, de stages et autres master-class, de jeunes artistes musiciens de la région Occitanie sillonneront également les 14 villes partenaires de cette édition 2017. C’est d’ailleurs l’un des faits marquants de cette 22ème édition : les IG s’enrichissent de trois collectivités supplémentaires et viennent élargir le périmètre du festival: Saint-Christol à travers Viavino, la Communauté d’agglomération de Béziers à travers le conservatoire Béziers Méditerranée, et finalement le retour de Clapiers qui renoue avec un partenariat, qui a duré presque une décennie.

>> Cette année est par ailleurs celle du 20ème Salon de la lutherie. Le plus important en France et un des plus importants en Europe. Francis Cabrel fera l’honneur aux IG de parrainer ce salon par sa présence et sa passion pour ces métiers d’art, « qu’il a tant aidé et qu’il a tant oeuvré à faire connaître », se félicite Talaat El Singaby.

Enfin, ne manquez pas non plus une date qui fait un peu figure d’OVNI dans la programmation, mais mérite le détour: Les 24 heures dément (es), du samedi 30 septembre au dimanche 1er octobre, à partir de 10h à 10h, en centre-ville historique de Montpellier. Pendant 24 heures en entrée libre, des guitaristes et groupes insolites, tous genres confondus, se produisent dans les lieux secrets ou emblématiques insolites du centre-ville de Montpellier.


>> Dates, villes, billetterie et fiches artistes sur le site officiel du festival.

1 Comment

  1. c’est bizzarre des que l’on met un commentaire. au sujet des deux abrutis tel que. Delga et meskida
    Hop le com est zappé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *