Montpellier : Ville et métropole unies pour les Journées du Patrimoine

CULTURE. Les Journées européennes du Patrimoine se dérouleront le samedi 16 et le dimanche 17 septembre. Pour la 34e édition, ce sera la première fois où la Ville et la métropole de Montpellier proposent un programme commun. C’est également la première étape vers le label Art et Histoire.

C’est donc le patrimoine public des 31 communes de la métropole qui sera proposé lors de ce week-end. Soit 54 propositions à Montpellier et 46 dans les autres communes. Elles sont d’ailleurs toutes présentées dans un guide très bien réalisé -cela mérite d’être souligné- disponible gratuitement à l’Office de tourisme, dans les mairies ou à l’hôtel de la métropole.

« C’est un véritable travail d’échange avec les 31 communes en vu de l’obtention du label Art et Histoire », souligne Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la métropole . Chaque maire a été consulté et a proposé le patrimoine de son territoire.

Sensibiliser le jeune public

Toutes les visites proposées par la métropole sont gratuites et les animations seront proposées par des guides de l’Office de tourisme ou des étudiants de deux écoles de tourisme.

Pour cette 34e édition, l’accent a été mis sur le jeune public avec l’objectif de les sensibiliser à la découverte du patrimoine du territoire. Des visites guidées en famille au musée Fabre et des jeux de piste sont par exemple au programme aux Archives municipales, au domaine Méric et au parc du château de Grammont.

Dans les communes de la métropole, les aspirants archéologues exploreront leur passion sur le site de Lattara, sur la commune de Lattes avec des visites théâtralisées et des ateliers.

Des focus

Ces Journées européennes du Patrimoine sont l’occasion d’apporter plusieurs focus : sur les trésors de l’art roman avec un riche patrimoine réparti sur l’ensemble du territoire métropolitain, sur l’architecture du XXe et XXIe siècle concentrée à Montpellier, sur le patrimoine naturel et agricole remarquable ainsi que sur les restaurations du musée Fabre et de l’église Saint-Roch. Et pourquoi pas également pousser les portes de bâtiments habituellement fermés au public ou à visiter avec les explications éclairées d’un guide.

>> Attention : certains sites seront accessibles sur pré-réservation et une inscription est nécessaire pour les visites guidées ou les ateliers. Il est fortement conseillé de s’y prendre suffisamment tôt. Tout est mentionné sur le programme dans chacune des colonnes des sites concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *