Montpellier : les victimes localisent les voleurs de téléphone

ARRESTATIONS. Deux récentes victimes de leur vol de téléphone, l’un par des violences, l’autre par la ruse ont pu permettre la localisation des auteurs présumés et leur arrestation par les policiers de la Sécurité publique du commissariat central de Montpellier.

Arrachage nocturne

Première affaire, rue d’Alger, quand en pleine nuit, un piéton qui rentrait chez lui a été abordé par un jeune inconnu qui lui a demandé une cigarette. Mais, le piéton n’a pas eu le temps de réagir, l’inconnu lui a violemment arraché des mains son téléphone portable et a détalé en courant. L’agresseur n’a pas remarqué que sa victime l’avait discrètement filé et s’est engouffré dans le hall d’un immeuble proche de là.

La victime a pu arrêter un témoin qui a appelé le 17, le numéro d’urgence de police-secours. Un équipage de la brigade anticriminalité -BAC- très vite sur place a surpris le voleur présumé dans un recoin de l’immeuble. En voyant les policiers, il s’est débarrassé du téléphone. En garde à vue, il a nié l’agression. Il a déjà été interpellé à plusieurs reprises dans le passé pour des faits similaires.

En douceur

Autre affaire, cette fois dans une discothèque proche de la place de l’Observatoire. En milieu de nuit, un client qui a été approché par des inconnus autour de la piste de danse pour un échange bref s’est aperçu quelques minutes plus tard que son téléphone mobile lui avait été subtilisé en douceur dans une de ses poches.

Accompagné d’un ami, la victime a actionné le lendemain le système permettant la géolocalisation de son téléphone. Bingo : celui qui le détenait se trouvait sur la place de la Comédie. Tandis que la victime appelait police-secours, son ami courait sur la Comédie, où il identifiait la personne en possession du bien en compagnie de deux individus.

Le trio a été aussitôt interpellé par les policiers de la BAC très rapidement sur les lieux. Arrivé entre-temps, le propriétaire du téléphone a formellement reconnu en le mineur étranger non accompagné celui qui l’avait abordé directement dans la boîte de nuit proche de la Tour de la Babotte et de la place de l’Observatoire. Il a nié les faits. Un des deux individus qui était avec lui et qui a jeté un téléphone portable, également signalé volé le 19 août dernier par arrachage dans une rue de Montpellier a également été arrêté.

Question : que faisait un adolescent, qui plus est démuni de pièce d’identité dans cette discothèque de Montpellier, alors que l’accès aux mineurs est strictement interdit ?

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *