Montpellier : disparue depuis quatre jours, elle est sauvée par deux policiers

BELLE HISTOIRE. C’est une belle histoire : une Montpelliéraine de 85 ans a été sauvée de justesse par deux policiers de la sûreté départementale de l’Hérault, après quatre jours passés à la belle étoile, dans une inconfortable position, allongée nue dans un coin de sa vaste propriété, entre un mur et une haie de lauriers roses.

Un sauvetage dans la douleur, de plus, puisque les deux enquêteurs de police ont été attaqués par des frelons asiatiques qui avaient construit leur nid à l’endroit où gisait l’octogénaire depuis quatre jours, au point d’avoir été soignés en urgence sur les lieux par le Samu 34.

Maladie d’Alzheimer

Tout a commencé vendredi, quand la famille de cette octogénaire qui réside dans une grande propriété de l’avenue de Villeneuve-d’Angoulême, quartier de la Croix-d’Argent à Montpellier s’inquiète de sa disparition. Ses petits-enfants font des recherches dans le pavillon et sur les 2000 m2 de la propriété. En vain.

La disparue souffre de la maladie d’Alzheimer. Finalement, n’étant toujours sans nouvelles d’elle, ses petits-enfants ont décidé de signaler sa disparition mardi à l’hôtel de police.

Hier donc, deux enquêteurs de la sûreté départementale de l’Hérault chargés des disparitions inquiétantes ont lancé leurs investigations par une visite des lieux. Ils ont minutieusement fouillés la propriété, mètre par mètre, convaincus que la vieille dame s’y trouvaient quelque part, mais où ?

Ils ont été bien inspirés : vers 16h, après avoir inspecté tous les recoins, les deux policiers, Yoan et Serge ont aperçu deux pieds qui dépassaient de dessous une haie de lauriers roses. La disparue était allongée nue -elle avait quitté sa chambre dans la nuit-, sur un tapis de ronces, entre les épais arbustes et un mur. Comment a-t-elle pu se retrouver à cet endroit ? Mystère.

Faible respiration

Pour pouvoir l’approcher, les deux enquêteurs ont  utilisé les outils idoines qui se trouvaient dans la propriété pour entretenir les jardins, afin de couper la haie et se frayer un passage. Et c’est pendant cette opération qui a duré vingt minutes que des frelons asiatiques dérangés dans leur nid ont attaqué les policiers, piqués à plusieurs endroits. Ils ont été soignés sur place par les sapeurs-pompiers et par le Samu 34. Le traitement médical via des produits idoines administrés en urgence a permis de calmer les brûlures causées par le venin des frelons.

Les policiers ont eu le temps de constater que l’octogénaire respirait faiblement, quatre jours après être restée sans manger, ni boire. Et à côté d’un nid de frelons. Les pompiers ont ainsi pu prendre en charge rapidement l’octogénaire, qui a repris ses esprits aux urgences du CHU.

Elle est hors de danger, selon nos informations. Elle doit incontestablement la vie sauve à ces deux courageux policiers montpelliérains. À l’hôtel de police de Montpellier, les enquêteurs Yoan et Serge sont déjà des héros. Leur geste salvateur est mis à l’honneur sur le compte Twitter de la direction départementale de la Sécurité publique de l’Hérault -DDSP 34- et de la police nationale.

La DDSP 34 salue le courage des deux policiers sur son compte Twitter.

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *