Louise, tortue de mer pêchée dans l’étang de Thau

INSOLITE. Une tortue de mer de 51 kilos, avec une carapace de 70 centimètres a été remontée dans les filets d’un pêcheur sur l’étang de Thau, du côté de Mèze, dimanche 20 août dernier, selon le Centre d’études et de sauvegarde des tortues de Méditerranée, le CESTMed basé au Grau-du-Roi, dans le Gard

Morceaux de plastique

La tortue qui a été baptisée Louise est en bonne santé. Elle reçoit tout de même des soins quotidiens. Elle sera relâchée au large en Méditerranée, dès qu’elle sera complètement rétablie. Car, à l’instar des tortues de mer, elle a ingéré de petits morceaux de plastique provenant notamment de milliers de sacs qui polluent les fonds marins.

Nouvelle recrue au CESTMed ! Voici Louise, une belle femelle de 51 kg retrouvée hier par un ostréiculteur de Sète. D'…

Publié par CESTMed sur lundi 21 août 2017

Question : comment Louise a-t-elle pu se retrouver dans cet étang héraultais ? Une certitude : au vu des coquilles d’huîtres et de moules collées sur sa carapace, la tortue de mer y séjournait depuis déjà longtemps. Louise s’est retrouvée dans l’étang de Thau en passant probablement par un orifice dans une lagune.

Centre de soins depuis dix ans

Le Centre d’études et de sauvegarde des tortues marines de Méditerranée, créé en 2003 à l’initiative du Seaquarium du Grau-du-Roi, où il est hébergé est une association loi 1901 à but non lucratif.

Depuis le 18 juin 2007, le CESTMed est officiellement reconnu comme centre de soins des tortues marines sur le littoral méditerranéen français. Il s’agit du seul établissement de ce type dans cette zone géographique.

Ses missions principales consistent à accueillir, soigner et étudier les tortues marines blessées et/ou victimes d’un échouage ou d’une capture accidentelle dans les filets de pêche. Par ailleurs, en tant que membre du Réseau des Tortues Marines de Méditerranée Française (RTMMF), le CESTMed est habilité à relâcher ces animaux en mer lorsque leur état le permet.

Centre de réhabilitation à la Grande-Motte

L’association compte à ce jour 3 salariés, ainsi que de nombreux adhérents et bénévoles. Le centre de soins et son secrétariat sont ouverts tous les jours de l’année, de façon à faire face à d’éventuelles situations d’urgence, dont la réception de tortues marines en difficulté, comme ce fut le cas pour Louise. Le pêcheur héraultais qui l’a trouvée dans ses filets a pris toutes les précautions d’usage pour ne pas la blesser, avant d’alerter les autorités compétentes pour qu’on vienne la récupérer en urgence.

Le CESTMed dispose d’un vétérinaire investi du mandat sanitaire et d’installations spécifiques pour l’accueil des tortues marines.

De plus, afin de permettre aux tortues du centre de soins de s’acclimater à nouveau à la vie sauvage avant d’être relâchées en mer, un centre de réhabilitation en milieu semi-naturel a été créé sur le canal du Ponant à La Grande Motte.

Les travaux du CESTMed s’articulent autour de trois grands axes :

  • Le centre de soins et de réhabilitation
  • Le pôle scientifique
  • Le pôle pédagogique.

Longue vie à Louise et pourquoi pas un retour dans l’étang de Thau en compagnie des coquillages.

Une tortue de mer soignée au CESTMed.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *