Montpellier : c’est le chantier dans les écoles avant la rentrée

ÉDUCATION. À quelques semaines de la rentrée des classes, les écoles se préparent à accueillir les petits Montpelliérains. Comme chaque été, la municipalité en profite pour réaliser d’importants travaux.

Sur les 123 établissements publics (maternelles et élémentaires) que compte la ville, 78 en ont bénéficié. Au total en 2017, ce sont 9,9 M€ qui sont consacrés au patrimoine scolaire qui accueille plus de 21 000 élèves.

« On a un programme très ambitieux pour les écoles. C’est une nécessité » explique Philippe Saurel, entouré par Isabelle Marsala et Patrick Rivas, adjoints délégués respectivement chargés de la Réussite éducative et du Patrimoine scolaire. Croissance démographique oblige, ce sont 500 enfants supplémentaires chaque année qui sont inscrits dans les écoles de la ville. Et le maire précise un point : « On a besoin d’ouvrir des écoles, des crèches… On ne peut pas diminuer la masse salariale car on ouvre des services publics liés à notre croissance. Cette croissance c’est notre richesse ». C’est ainsi que d’ici 2024, 11 nouveaux établissements ouvriront leurs portes.

Sept opérations majeures

Parmi les 78 écoles ayant bénéficié de travaux cet été, sept ont bénéficié de chantiers conséquents :

  • École élémentaire Julie Daubié (Cévennes) : mise en conformité du restaurant scolaire, création de locaux pour le personnel d’accueil et l’accueil des élèves, réfection du préau et reprise partielle de la cour de récréation. Montant : 300 000 €.
  • École élémentaire Joseph Delteil (Cévennes) : création d’un local de 40 m2 dédié à l’extension de la salle du réfectoire et travaux connexes. Montant : 170 000 €.
  • École maternelle Geneviève Bon (Cévennes) : réfection de l’étanchéité de la toiture terrasse, des sanitaires et remplacement des menuiseries dans le dortoir. Montant : 105 000 €.
  • École élémentaire Alain Savary (Croix d’Argent) : travaux de mise aux normes du restaurant scolaire et aménagement d’un espace dédié au self-service pour le réfectoire élémentaire. Montant : 130 000 €.
  • École élémentaire Georges Simenon (Croix d’Argent) : travaux de rénovation de l’étanchéité, d’isolation thermique et de remplacement des menuiseries. Montant : 375 000 €.
  • Écoles Jeanne d’Arc et Chaptal (Centre) : travaux de ravalement des façades. Montant : 205 000 €.
  • Écoles Kergomard et Daviler (Centre) : rénovation des sanitaires, peinture des façades, rénovation et réaménagement des bureaux, des salles des professeurs et de la buanderie. Montant : 300 000 €.

Par ailleurs, les écoles Antoine Balard, Jacques Prévert (Mosson), Julie Daubié (Cévennes) et Hélène Boucher/Alain Savary (Croix d’Argent) ont bénéficié de la création ou de l’amélioration des locaux de repli pour les agents municipaux pour un budget de 200 000 €.

Dispositif de sécurisation des écoles

En 2017, la ville aura consacré 2 110 000 € à la mise en place dans toutes les écoles d’ici Noël de systèmes d’alarmes anti intrusions malveillantes et risques d’attentat. Sept groupes scolaires possèdent également sur leur toiture une sirène d’alarme pour les risques majeurs?. D’autres mesures seront mises en places pour renforcer la sécurisation du périmètre des écoles telles que : serrures électroniques, visiophones, renforcement et occultation des clôtures, modifications des portails et portillons, barreaudage sur les vitrages extérieurs en rez de chaussée notamment.

Pour réaliser l’ensemble de ces travaux d’ici 2019, un budget pluriannuel d’un montant de 5 M€ a été voté au budget prévisionnel 2017. L’État a par ailleurs accordé une enveloppe de 250 000 €.

1 Comment

  1. Que des écoles dans des quartiers où le niveau social culturel et financier dépassent le revenu moyen français. Les autres écoles pleurent et veulent leurs situations d aides et d apitoiement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *