Football : le MHSC veut se faire respecter face à Strasbourg

CHAMPIONNAT. Deuxième match de la saison à domicile pour le MHSC qui reçoit Strasbourg samedi à 20h pour la 3e journée du championnat. Après la défaite cruelle à Toulouse, Michel Der Zakarian entend voir les qualités de son groupe concrétisées sur le terrain. Comme sur toutes les pelouses de L1, une minute de silence sera observée avant le match en hommage aux victimes des attentats perpétrés en Espagne.

Après une victoire à domicile face à Caen, dans le contexte que l’on connaît, et une défaite injuste à Toulouse, de l’aveu même des deux entraîneurs, le MHSC aborde l’obstacle alsacien avec sérénité à l’image de Nordi Mukiele : « Face à Toulouse on a fait un match qui n’était pas assez correct. Mais rien n’est inquiétant, on a un bon match à jouer face à Strasbourg. Je suis confiant pour ce match là ». Et si le secteur défensif a de quoi apporter beaucoup de satisfaction à Michel Der Zakarian, le défenseur héraultais prend sa part de responsabilité : « À Toulouse ce n’est pas que le secteur offensif qui n’a pas réussi, il y a aussi nous. On a pris un but qui était évitable. Il ne faut pas délaisser les attaquants. On défend et on attaque tous ensemble. On a de très bons joueurs devant. Au fur et à mesure je sais qu’ils sauront faire la différence ».

Un ancien de la Paillade

Pas encore d’inquiétude également chez Michel Der Zakarian, qui ne met pas une pression particulière à son groupe : « C’est un match important comme tous les 38 matches de la saison ». Le coach héraultais attend néanmoins une chose : « On joue à domicile, il va falloir que l’on se fasse respecter, que l’on montre nos valeurs sur notre terrain et ne pas craindre cette équipe de Strasbourg ». Sévèrement battus 4-0 à Lyon avant de flamber 3-0 pour le retour de la L1 à la Meinau face à des Lillois réduits à 10, le promu strasbourgeois mené par Thierry Laurey, ancien de la maison pailladine, possède de solides arguments pour embêter Montpellier. En premier lieu, l’ancien champion de France avec le MHSC Jonas Martin, revenu en France après un passage au Bétis Séville.

Absence de Skhiri

Après deux matches Michel Der Zakarian pointe les phases à améliorer : « Il faut que l’on soit meilleur dans notre sortie du ballon, dans le liant entre les milieux et les attaquants. Quand on joue avec 4 joueurs offensifs, il faut que les joueurs excentrés aient de la création. Qu’ils soient capables de combiner, de donner des bons ballons, de savoir déborder et libérer leur couloir pour les latéraux… ». Bref mettre en bonne position les attaquants pour leur permettre de briller.

Et quand on évoque le départ de Ryad Boudebouz pour la partie créative du jeu, l’entraîneur héraultais estime que « sur les deux matches on a compensé avec d’autres joueurs qui ont d’autres qualités. On n’a pas de joueurs aussi créatif que Boudebouz. Sessegnon peut joueur dans ce rôle, tirer les coups-francs et donner des bons ballons. Dolly doit être capable de jouer dans ce registre aussi ».

Le joueur sud-africain est revenu de sélection avec une blessure à un ligament et à jouer le week-end dernier avec la CFA. Il fait son retour dans le groupe pour la réception de Strasbourg tout comme Hilton et Ikoné (remis d’une rhino laryngite). Roussillon ne sera pas de la partie ainsi que Skhiri, dont la cheville a tourné à Toulouse en fin de match. Cela devrait permettre à la Mosson de découvrir le milieu de terrain uruguayen Facundo Piriz.

>> 3e journée de Ligue 1 Conforama : MHSC – RC Strasbourg, 20h au stade la Mosson.
Billetterie en ligne : de 5 à 65 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *