Hôpital de Béziers : 100 à 120 patients par nuit aux urgences pour la Féria

SANTÉ. Entre 100 et 120 patients en moyenne ont été accueillis chaque nuit aux urgences de l’hôpital de Béziers pendant la Féria, selon un bilan communiqué ce vendredi à Métropolitain par une source médicale. Le personnel avait été renforcé de 19h à 7h.

Une de ces nuits du grand pont du 15 août dernier, où 110 victimes ont été reçues et orientées dans les unités idoines, en l’espace d’une demi-heure, les urgentistes en poste tant dans le service, qu’au sein du Smur-Samu de l’Hérault ont fait face à l’arrivée de quelque 8 ambulances des sapeurs-pompiers des casernes du Biterrois et du Smur-Samu 34.

Gestion efficace

Selon notre source médicale, « tout s’est bien passé, la gestion de cet afflux très important, contraignant et fatiguant a été très bien traitée, elle a été efficace et exemplaire. Sur ces arrivées aux urgences, il y a eu beaucoup de personnes fortement alcoolisées, d’autres présentant des petites blessures, des plaies peu graves, mais qu’il fallait suturer. La plupart de ces victimes étaient passés par le poste médical avancé, PMA, dressé au coeur de la Féria, où un premier diagnostic était fait par les médecins ».

Le seul blessé grave admis aux urgences de l’hôpital de Béziers fut ce jeune Biterrois poignardé sur le trottoir de la rue du 22 août 1944. Grièvement blessé de quatre coups de lame par un agresseur toujours en fuite, il a été médicalisé aux urgences, puis transféré au bloc pour une délicate opération chirurgicale. Le jeune biterrois est depuis hors de danger.

L’hôpital de Béziers est équipé d’une plateforme poiur accueillir les hélicoptères. Ici, celui du Samu 34.

 

1 Comment

  1. Bonjour,

    ça devient tellement habituel en Europe de se faire violer, prendre des coup de couteaux, se faire péter les dents pour un portable ou un clope que ça fait juste 4 lignes dans un article ! Notre résignation nous mènera à la perte de nos civilisations basées sur le droit de circuler librement et en sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *