Montpellier : Kalipoutpout et Louloubotin bénis par Saint-Roch

INSOLITE. Saint-Roch, actuellement fêté avec faste comme chaque 16 août à Montpellier est le protecteur des animaux. Mercredi, de nombreux Montpelliérains propriétaires de chiens et de chats, mais aussi d’autres bêtes apprivoisées n’ont pas manqué la cérémonie de bénédiction sur le parvis de l’église Saint-Roch dans l’Écusson, en présence de Philippe Saurel, maire de la ville et président de la métropole, ceint de son écharpe tricolore.

Il y avait foule et parmi les Montpelliérains qui ont débarqué avec leurs animaux préférés figurait Nico, accompagné de ses deux furets dans les bras, Kalipoutpout et Louloubotin. Sages, ils ont reçu la bénédiction sous les yeux ravis de Philippe Saurel qui les a pris dans ses mains et de l’un de ses adjoints, Luc Albernhe, son magnifique loulou dans les bras.

Nouvel animal de compagnie

« Le furet n’est pas assez connu et représentatif sur Montpellier, où de nombreux habitants en possèdent chez eux. C’est un nouvel animaux de compagnie extraordinaire, le furet est aussi cool et câlin qu’un chien et qu’un chat. C’est dommage de ne voir à la télévision que les furets.com, jamais, il n’y a de reportage sur cet animal peu connu », assure Nico, qui sort régulièrement Kalipoutpout et Louloubotin à la plage, par exemple : « Les vacanciers sont étonnés en me croisant avec mes deux bestioles qui courent sur mes épaules, ils croient que ce sont des ratons laveurs, voire même des suricates ».

Bénis les premiers

Obligations professionnelles ou vacances obligent, loin d’ici, Nico avait raté les trois précédentes bénédictions estivales de Saint-Roch pour les festivités internationales du 15 août à Montpellier, devenues une véritable institution. Il avait juré de repousser ses vacances pour amener ses deux furets, qui ont eu les honneurs de la séance de bénédiction : ils sont passés les premiers devant la statue de Saint-Roch et ils ont été illico adoptés par le maire de la ville.

Du coup, Kalipoutpout et Louloubotin, les deux furets apprivoisés qui ont droit à un article dans Métropolitain deviennent célèbres dans la grande famille des amis les bêtes.

Nico avec ses furets de compagnie sur le parvis de l’église Saint-Roch. Photo Métropolitain.
Les furets de Nico devant Saint-Roch. Photo Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *