Complexe gastronomique des Pourcel : la Canourgue en chantier

TRAVAUX. Le feu vert ayant été donné -recours retiré, autorisation de la commission de sécurité et permis de construire délivré-, le chantier de l’implantation du complexe gastronomique des frères Pourcel, sur la place de la Canourgue à Montpellier a commencé.

Les ex-chefs étoilés du Jardin des Sens -actuellement aux fourneaux du restaurant Terminal #1 sur la route de la Mer- vont investir en 2019 l’ancien hôtel particulier qui a accueilli une annexe de la mairie, puis le conseil des prud’hommes.

Depuis ces derniers jours, les pelleteuses et les ouvriers ont pris possession de cette superbe place de l’Écusson, entre la préfecture et l’ancien palais de justice Foch qui abrite la cour d’appel. Des palissades ont été installées au milieu. Les ouvriers ont pris une semaine de congés, ils vont reprendre le cours des travaux le 22 août.

Parterres de verdure abîmés

Comme le redoutaient les riverains, les commerçants et Thierry Nedjar, le responsable du collectif du quartier, une partie du magnifique jardin a été abîmée, pour ne pas dire détruite pour installer une petite allée centrale, afin que les engins et autres véhicules de chantier puissent atteindre le bâtiment.

« Nous avons reçu la promesse que les lieux seront remis en état avec des parterres de fleurs et de plantes à la fin des travaux, nous sommes confiants, Helenis et les Pourcel tiennent toujours leurs promesses », assure Thierry Nedjar, très confiant sur le déroulement des travaux : « tout est fait pour que les habitants, les commerçants et les clients ne souffrent d’aucun désagrément. Deux ans de tapages et autres bruits d’engins, de poussières, c’est long, mais, tout ira bien ».

Les responsables du projet feront un point régulier sur l’avancée du chantier, l’information et la communication via le collectif du quartier étant particulièrement appréciées. Riverains et commerçants se disent un peu inquiets sur le visage qu’offrira leur place préférée quand elle sera définitivement aménagée. Avec cette interrogation de taille : l’allée créée au milieu de l’artère pour le passage des engins de chantier sera t-elle maintenue ?

40 couverts, hôtel, bar, spa

Récemment, Thierry Aznar, le président du groupe immobilier Helenis avait ainsi confirmé le lancement du chantier pour une durée de deux ans au collectif des commerçants et des artisans d’art du haut de l’Écusson, réunis au restaurant Anga, puis sur la place. Les jumeaux, Jacques et Laurent Pourcel s’installeront donc place de La Canourgue à l’horizon 2019, selon Thierry Aznar. La Ville de Montpellier a préféré leur projet à celui du chef arlésien Jean-Luc Rabanel pour installer leur futur complexe dans l’ancien hôtel de ville Richer-de-Belleval, qui a notamment abrité le Conseil des prud’hommes.

Le projet financier est porté par le promoteur immobilier Helenis et comprend un restaurant gastronomique de 40 couverts, un hôtel de 14 chambres Relais & Châteaux, quatre appart’hôtels, un bar, un spa et le siège de la future fondation d’art contemporain Egéria. Un complexe de luxe qui ouvrirait au printemps ou au début de l’été 2019.

Journées du patrimoine

Ce projet tient à coeur aux frères Pourcel, dont l’un d’eux est venu récemment dans cet ancien hôtel particulier: « Nous allons redonner son lustre à ce bâtiment et redynamiser le centre-ville en allant rechercher les étoiles à La Canourgue, confirment t-il, Nous allons le faire en faisant venir une clientèle étrangère qui nous suit au Jardin des sens, et en permettant aux Montpelliérains de se réapproprier ce bâtiment classé qui leur sera largement ouvert avec le bar, le spa et ponctuellement, à l’occasion par exemple des Journées du patrimoine ».

Le calendrier des travaux, s’il est respecté devrait permettre l’ouverture du complexe gastronomique et hôtelier de la Canourgue dans deux ans : « Nous espérons une ouverture des bâtiments en mai-juin 2019 », confirme Thierry Aznar, le président du groupe de promotion immobilière.

Coup de foudre

Les frères Pourcel avouent avoir eu un coup de foudre pour cet hôtel particulier Richer de Belleval, au coeur du centre historique de Montpellier. Un véritable bijou effectivement, vénéré par les riverains et les commerçants du quartier.

« Sur les cinq hôtels particuliers que nous avons visités dans l’Écusson, La Canourgue est celui qui correspond le mieux à nos attentes par son envergure. Malgré les problèmes d’accessibilité, assez contraignants pour la partie hôtelière, c’est un palimpseste magnifique de bâtiments de différentes époques, sur 2400 m2, autour d’une place prestigieuse. C’est un projet colossal, qui représente en rénovation un investissement de 2400 € du mètre carré, assurent ainsi les frères Pourcel, la mairie, Philippe Saurel en tête, veut redynamiser le centre ville en réhabilitant ce bâtiment historique et patrimonial, qui devra rester ouvert à la visite, notamment lors des journées du Patrimoine. Notre valeur ajoutée, en plus d’être de la région, c’est notre image forte à l’international en terme de restauration. Et puis à la Canourgue, nous ramènerions 50 à 80 emplois en centre-ville ».

Un bonus économique non négligeable par les temps qui courent.

Les parterres de verdure abîmés. Photo JMA. Métropolitain.

La place de la Canourgue vue depuis une des futures chambres du complexe gastronomique des Pourcel. Photo Anthony Montardy. Métropolitain.

2 Comments

  1. Effectivement le chantier a commencé et le quartier n’a aucun doute sur la remise en état de la place et du jardin après les 2 ans de travaux. Nous souhaitons même qu’elle soit encore mieux entretenue et fréquentée par une population moins bruyante la nuit, une fois que les frères Pourcel auront investi les lieux !…. Mais difficile d’entendre que les commerçants sont ravis et ne souffriront pas de ces 2 années de travaux ! Le chantier a débuté voilà un mois et plus aucun ouvrier depuis 10 jours ! Les palissades d’un blanc immaculé ne vont pas tarder à être taguées, le jardin est jonché de feuilles mortes et la haie de buis est bien pauvre …. Les 3 restaurants-bar de la place vont bien souffrir si la mairie et le groupe Helenis n’entretiennent pas la place pendant ces 2 longues années.

  2. Effectivement le chantier a commencé et le quartier n’a aucun doute sur la remise en état de la place et du jardin après les 2 ans de travaux. Nous souhaitons même qu’elle soit encore mieux entretenue et fréquentée par une population moins bruyante la nuit, une fois que les frères Pourcel auront investi les lieux !…. Mais difficile d’entendre que les commerçants sont ravis et ne souffriront pas de ces 2 années de travaux ! Le chantier a débuté voilà un mois et plus aucun ouvrier depuis 10 jours ! Les palissades d’un blanc immaculé ne vont pas tarder à être taguées, le jardin est jonché de feuilles mortes et la haie de buis est bien pauvre …. Les 3 restaurants-bar de la place vont bien souffrir si la mairie et le groupe Helenis n’entretiennent pas la place pendant ces 2 longues années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *