Peoples : ainsi va leur vie !

CHRONIQUE. Chaque dimanche, retrouvez la sélection de la rédaction de Métropolitain partie à la chasse aux indiscrétions des stars de la télé, de la radio, du sport, de la culture, des médias et même du porno. Alors, quoi de neuf dans le quotidien souvent pimenté des peoples de la semaine écoulée ?

>> Bientôt un bébé dans l’ovalie. C »est officiel : Ariane Brodier et son rugbyman Fulgence Ouedraogo seront bientôt parents. La comédienne et le rugbyman vedette du MHR de Montpellier ont annoncé l’arrivée d’un heureux événement jeudi sur les réseaux sociaux. Alors que le Top 14 va reprendre ses droits le 26 août prochain, le rugbyman Fulgence Ouedraogo savoure une autre bonne nouvelle.

Le capitaine du MHR a en effet annoncé ce jeudi 10 août sur les réseaux sociaux qu’il allait être papa. Sur la photo, il enlace sa compagne Ariane Brodier enceinte de 4 mois, les mains posées en forme de coeur sur le ventre de la comédienne. En légende, un « 1+1=3″ assez explicite, auquel s’ajoutent les tags « famille », « amour », « bébé arrive », « bébé » -en anglais- et « bonheur » en français.

La future maman, qui a rejoint l’équipe de la série Camping Paradis diffusée sur TF1, a également partagé sa joie sur les réseaux sociaux avec une photo issue de la même séance, mais où les deux tourtereaux se regardent amoureusement, les mains de monsieur enlaçant toujours le ventre de madame.

 

Voir l'image sur Twitter
Elle y a ajouté un commentaire particulièrement touchant : « Je suis la femme la plus chanceuse de la planète car j’attends un enfant de l’homme de ma vie. J’ai une pensée émue pour ces couples dont le désir de bébé n’est pas encore assouvi, ces femmes qui font tout pour devenir maman, ces mères victimes de fausses couches… Ne perdez pas espoir, il faut continuer à s’aimer… Dans quelques jours, je dévoilerai mon blog pour qu’on puisse échanger ensemble sur ce moment unique ». Rendez-vous dans cinq mois pour une naissance en ovalie en fin d’année ou début 2018.

>> La vie en rouge. À quoi ressemble Lily-Rose Depp avec les cheveux rouges ? La fille de Vanessa Para­dis vient de répondre à cette épineuse ques­tion en posant sur Insta­gram avec une perruque sur la tête. Ce n’est pas tout le monde qui peut porter les cheveux rouges.

Si Rihanna va encore plus loin et n’hé­site pas à aller jusqu’au bleu, les stars qui ont osé des looks un peu trop colorés s’en sont souvent mordu les doigts. Pas Lily-Rose Depp, qui peut appa­rem­ment tout se permettre. Sur Insta­gram, la fille de Johnny Depp et Vanessa Para­dis s’est affi­chée avec une perruque un peu parti­cu­lière sur la tête.

D’hu­meur blagueuse, la jeune femme de 18 ans a écrit en légende : « Ne me tentez pas ». Menace à ses fans ? Envie subite d’un grand chan­ge­ment capil­laire ? Elle a préféré garder le mystère, reste que Lily-Rose Depp a créé la surprise chez ses abon­nés avec ce look très parti­cu­lier. Malgré sa coupe rouge, les fans du jeune mannequin n’ont pas pu s’em­pê­cher de la compli­men­ter. Bref, ça ne veut pas dire que Lily-Rose Deep voit rouge.

 

>> Prostitution en coulisses ? Dans son deuxième livre qui sortira en octobre prochain, Jerem­star fera de grosses révé­la­tions. Le blogueur parlera notam­ment de la pros­ti­tu­tion chez les candi­dates de télé­réa­lité.

Après la sortie de son premier livre, inti­tulé Télé­réa­lité : le manuel pour percer, Jerem­star s’ap­prête à publier son deuxième ouvrage en octobre prochain. « Salut les vermines, j’es­père que vous allez bien. Je suis en train de finir la lecture de mon livre, a-t-il annoncé vendredi sur son compte Snap­chat. Il part bien­tôt à l’im­pres­sion, il va y avoir beau­coup de choses dedans, dont des révé­la­tions fracas­santes. Là, en reli­sant, je me dis que je n’y suis pas allé avec le dos de la cuillère. Tant pis ! »

Et pour cause, le blogueur s’at­taque cette fois à un sujet qui risque de faire beau­coup de bruit : la pros­ti­tu­tion au sein de la télé­réa­lité. Un livre choc dont il a en a publié un extrait sur les réseaux sociaux. « La télé­réa­lité promet une vie de prin­cesse, vous dites ? Ce que Jéjé vous en dit, c’est que la télé­réa­lité est surtout un cata­logue de pros­ti­tuées, peut-on lire. De vieux messieurs très riches le consomment. Ils évaluent chaque année la valeur des nouvelles arri­vées… ». Et de pour­suivre : « Ces mêmes messieurs, qui sont de conni­vence avec certains produc­teurs, les appellent et leur disent : “Voilà. Cette fille que j’ai vue à l’an­tenne aujourd’­hui, il me la faut. Je la veux. Pas de problème, cher ami. ” Je sais que mes Jerem­star­lettes atten­daient que je lève le voile sur le milieu de la pros­ti­tu­tion télé­réa­li­tesque. Alors voilà, je le fais. ». Les « vieux messieurs pervers » doivent trembler en coulisses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *