Palavas-les-Flots : un baigneur se noie rive gauche

1
Le Dragon 34 intervient à Palavas-les-Flots. Photo Métropolitain.

DRAME. Un baigneur de 67 ans est mort noyé vers 17h15 ce dimanche sur la plage de la rive gauche de Palavas-les-Flots, sur le boulevard Sarrail.

Les sapeurs-pompiers du Sdis 34 et un médecin sont rapidement intervenus sur place pour ranimer le baigneur en arrêt cardio-respiratoire.

- Annonce -
PAVÉ 250

L’hélicoptère de la Sécurité civile, le Dragon 34 s’est rendu sur les lieux pour un transport en urgence sur le CHU de Montpellier. Mais, le sexagénaire originaire de l’Oise, en vacances ici n’a pas pu être ranimé.

Un témoin a sorti le baigneur de l’eau, après l’avoir vu en grande difficulté. Il aurait fait un malaise cardiaque près du rivage. Des messages cardiaques lui ont été prodigués sur la plage par des secouristes jusqu’à l’arrivée des pompiers, en vain.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

1 COMMENTAIRE

  1. Et n’oublions pas non plus l’action des nageurs sauveteurs de la SNSM qui sont immédiatement intervenus , et c’est normal puisque c’est leur travail, ils étaient en surveillance a ce poste au moment où l’accident est arrivé, l’un en vigie, le second en patrouille lame (au bord de l’eau ) le troisième devant le poste . Dès que le problème a été détecté, ils se sont rendus auprès de la vidime dans la minute, ils l’ont sortie de l’eau (moins de 1 m d’eau a cet endroit) et ils ont aussitôt commencé la réanimation cardio pulmonaire. La victime a été mise sous oxygène, le Défibrillateur mis en œuvre. Malgré tous nos efforts, puis celui des Sapeurs pompiers de ¨Palavas arrivés en renfort et d’un médecin du SDIS héliporté par le DRAGON 34, hélico de le Sécurité Civile basé a Montpellier, la victime n’a pu être réanimée . Étant donné les antécédents cardiaques, le traitement médical important suivi par la victime et l’endroit où le drame s’est passé, (moins de 1 m de profondeur d’eau) il ne peut s’agir que d’une malaise d’origine cardiovasculaire qui a entrainé une noyade secondaire. Ce genre de noyade où la victime perd connaissance dans l’eau sans cri, sans gestes, sans appeler au secours est très difficile à détecter surtout quand comme cette après midi cela de Week-end de 15 aout , cela se passe au milieu d’une foule de centaines de baigneurs… Accident inéluctable pour lequel la plupart des mesures de prévention sont inopérantes et que même une surveillance très serrée ne permet pas d’anticiper… Noyade secondaire tant redoutée des sauveteurs…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here