Kevin Mayer, dieu du stade, roi du décathlon

1
Photo by Eibner-Pressefoto Ug Co. K/REX/Shutterstock

ATHLÉTISME. Quelle performance de Kevin Mayer aux championnats du Monde d’athlétisme. À Londres, il remporte la médaille d’or du décathlon (après avoir réalisé cette performance chez les cadets en 2009 et chez les junior en 2010). Au terme de deux jours d’épreuves, le Montpelliérain d’adoption bat trois records personnels et confirme après sa médaille d’argent aux JO de Rio et son titre Européen sur l’heptathlon cette année.

Les épreuves du vendredi :

  • 100 m : Kevin Mayer termine premier de sa série en 10’’70. Il réussit d’entrée à battre son record personnel (10″81). Avec 929 points, il est quatrième de ce décathlon et apparaît très en forme.
  • Saut en longueur : Après avoir assuré un premier essai à 7,33 m, il améliore sa marque au deuxième (7,37 m) et réalise lors du troisième sa meilleure performance de la saison avec un bond à 7,52 m.
  • Lancer du Poids : À son premier essai, Kevin Mayer frappe un grand coup avec un jet à 15,72 m, à 4 cm de son record. Il réalise tout de même là son meilleure lancer de l’année et s’empare au passage de la tête du décathlon avec 2 703 points.
  • Saut en hauteur : Après avoir passé facilement 1,96 et 1,99 m, Kevin Mayer doit s’y prendre à deux fois pour éliminer la barre à 2,02 m. Il franchit ensuite 2,05 m puis 2,08 m avant d’échouer à 2,11 m. Cette performance, à seulement 1 cm de son record en plein air, lui permet de creuser l’écart avec ses poursuivants.
  • 400 m : Dernière épreuve de la journée pour les décathloniens. Avec 48’’26, Kevin Mayer améliore légèrement son record personnel. En totalisant 4 870 points à l’issue d’une première journée de rêve, il est alors en avance sur son record de France établi aux JO de Rio.

Les épreuves du samedi :

  • 110 m haies : Kevin Mayer débute de la plus belle des manières cette seconde journée en établissant un nouveau record personnel. Il termine 3e de sa série en 13’’75, mieux que son temps à Rio (13 »78).
  • Lancer du disque : Après un essai mordu, Kevin Mayer envoie le disque à 47,14 m soit un lancer supérieur à celui de Rio (46,78 m). Le décathlonien est encore en avance de 85 points sur son record de France.
  • Saut à la perche : Grosse frayeur dans cette épreuve. Kevin Mayer doit s’y prendre à trois fois avant d’effacer 5,10 m avec une barre qui tremble mais heureusement ne tombe pas. Il évite ainsi le zéro pointé et peut exulter sur la piste. Il échoue ensuite à 5,30 m.
    - Annonce -
    PAVÉ 250

  • Lancer du javelot : Kevin Mayer apparaît avec un gros strapping au coude droit. À son premier essai, il lance à 66,10 m et semble ressentir une grosse douleur. Malgré ce lancer légèrement supérieur à celui réalisé à Rio, il tente un deuxième essai bien inférieur et préfère arrêter le concours.
  • 1 500 m : Une formalité à accomplir pour aller chercher le titre. Kevin Mayer boucle cette dernière épreuve sans aller chercher un temps. Le Français termine ce décathlon, maîtrisé de main de maître, avec 8 768 points. Moins heureux dans cette seconde journée, il n’améliore malheureusement pas le record de France. Mais quelle performance de Kevin Mayer, premier français de l’histoire champion du monde de décathlon.

- Annonce -Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile >> http://urlz.fr/5ohh.
PARTAGER
Journaliste depuis plus de 10 ans et amoureux de Montpellier. Observateur discret de la vie locale. Ses centres d’intérêt ? « Aussi variés que les facettes de la ville ».

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here