Fabrègues : un chien tué par quatre staffordshire

DRAME. Un épagneul breton a été attaqué par quatre staffordshire, mercredi dernier, sur une piste forestière du massif de la Gardiole, au lieu-dit Mirabeau, à Fabrègues. L’animal a été traîné dans un fossé et littéralement déchiqueté par les molosses, de la race des Bull terrier, qui n’étaient pas en laisse et qui n’avaient pas la muselière. Ils ont agi en meute.

Leur maître, un trentenaire a pris la fuite, abandonnant le corps de l’épagneul et sa propriétaire, une femme sapeur-pompier volontaire du Sdis 34 qui se rendait à vélo prendre sa garde dans une tour de guet.

Mais, il a perdu son téléphone portable sur place, ce qui a permis aux gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez de l’identifier et de l’interpeller.

5 Comments

  1. bravo pour l’article sans précision !! vous participez aux amalgames sur cette race ! American staffordshire Bullterier ou staffordshire Bullterier? la 1ere est soumise à la muselière mais la 2eme en aucun cas. merci d’apporter des précisions sur cette article . je suis proprietaire d’un staffie et sa me dérange vos articles comme ça .

  2. Idem j’ai une staffie et ce genre d’article me dérange également car ma chienne n’est pas soumise à muselière! Donc faites la différence monsieur entre l’American staffordshire Bullterier et le staffordshire Bullterier qui ne sont pas doumis aux memes règles! Vous avez la plume aiguisée mais les détails bien peu recherchés!

  3. J’ai moi aussi des chiens catégorisés, et avant de brailler, je suis d’abord désolé pour ce brave chien qui s’est fait massacrer… 🙁

  4. Idem, voir des journalistes en carton ignorants, ne metrisant pas leur sujet et crachant leur incompétence en faisant l’amalgame entre l’American staff et le Staffordshire qui n’est qu’autre que le staffie et qui n’est pas tenu de porter une muselière car pas catégorisé…
    Sur la photo c’est bien un staffie alors que sur d’autre presses ils parlaient d’amstaff qui lui est catégorisé et dont le gabarit n’est pas le même…
    Merci aux journalistes de créer d’avantage la panique chez les ignorants qui croisent nos chiens!
    Sûrement un propriétaire de York ou caniche…

  5. Laissons les querelles d’étiquettes aux expert, le problème en l’occurrence c’est que le chien, compagnon d’une personne a été déchiqueté par une race de chien qui n’a rien a faire sur l’espace public. Ce sont des armes à quatre pattes et les armes on les garde dans un endroit sûr loin des enfants et des animaux.

    Mais la question a se poser est à mon sens la suivante:
    Il existe plus de 400 races de chiens dans le monde. Certaines ont été crée par l’homme dans certains pays pour des utilisations ou l’agressivité est recherchée . Pourquoi un jeune ou un moins jeune en 2017 en France éprouve t’il le besoin de dépenser 800 € ou plus pour ce genre de chien qui n’est pas adapté a une vie dans un pays ou on organise que très rarement des combats de chien, c’est interdit, ou la chasse au puma.

    Même dans le 9.3. çà commence a être ringard d’avoir son staff ou son bull 🙂
    Le premier responsable d’une agression par un chien de catégorie 2 ce n’est pas le chien, c’est celui qui l’a acheté.

    On peut aimer les crevettes ( les petits chiens) , les chiens moyens, les chiens plus grands. Chaque race à ses qualités et ses petits défauts et tous savent nous rendre au centuple l’amour qu’on leur donne, mais de grâce pourquoi ne choisir un chien que parce qu’il a une réputation de tueur ?

    Est on si peureux devant la vie qu’on ne prenne un chien que pour faire peur à autrui ?

    On me dira, même un caniche peut mordre un enfant mais il y a une différence entre être mordu par un caniche et l’être par un chien de catégorie 2

    Toutes mes pensées a la femme sapeur-pompier propriétaire de l’ épagneul, espérons que l’homme qui a pris la fuite après l’agression, soit justement puni et interdit a l’avenir de se balader avec des armes chargées en pleine nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *