Ganges : trois ados mettaient le feu aux broussailles

ARRESTATIONS. Trois adolescents ont été interpellés lundi en flagrant délit par une patrouille de gendarmes de la compagnie de Lodève, alors qu’ils enflammaient volontairement des broussailles. Par jeu, selon leur version.

Lundi après-midi, les gendarmes de Ganges ont réussi à surprendre le trio qui s’enfuyait à pied, alors qu’ils venait de mettre le feu aux herbes sèches sur les berges du fleuve Hérault.

Après une baignade dans le fleuve, les trois mineurs en goguette munis d’un briquet enflammaient les broussailles au gré de leur trajet. Ils ont expliqué que c’était un jeu pour eux, qu’ils n’ont pas pris conscience de la gravité de leur geste, par les temps qui courent, où les forêts provençales et corses sont ravagées par les flammes.

Ils ont tenté d’éteindre les flammes

Les trois adolescents, dépassés par leur acte ont tenté en vain, de circonscrire les flammes sur les berges qui se sont propagées sur 1500 m2, une faible surface certes, mais sans l’intervention rapide des pompiers de Ganges, elles se seraient étendues à une zone proche boisée.

Ils ont aussitôt quitté le site en direction de l’hypermarché tout proche, mais, une patrouille de gendarmerie de Ganges sur zone, apercevant de la fumée s’échapper des bords du fleuve Hérault ont interpellé les trois pyromanes en herbe. Après leur garde à vue, ils ont été remis à leurs parents.

Ils devront répondre de leurs actes en septembre prochain devant le juge des enfants du tribunal de grande instance de Montpellier.

Risque élevé

En cette période estivale, le risque d’incendie est très élevé, rappelle ce mardi soir le groupement de gendarmerie de l’Hérault.

« Des règles de bon sens doivent donc être strictement respectées pour éviter des destructions massives. Il convient de respecter l’interdiction par arrêté préfectoral de l’emploi du feu dans les zones exposées », indique le groupement de gendarmerie.

>> Informations de la préfecture de l’Hérault : http://www.herault.gouv.fr/…/Prevention-des-forets-contre-l…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *