Péages : les hausses de tarifs dénoncées par l’autorité de régulation

ROUTES. Vous en avez assez de vous faire assassiner financièrement lorsque vous franchissez un péage ? L’Arafer, l’autorité régulatrice des activités routières se range de votre côté. Dans un communiqué, cet organisme dénonce de nouvelles hausses de tarifs, jugées injustifiées par rapport aux investissements réalisés par les sociétés gestionnaires des autoroutes de France.

L’Arafer demande donc la révision expresse des modifications de sept contrats de concession autoroutiers. Ces contrats prévoient en effet une hausse des tarifs des péages, dans le cadre d’un grand plan d’investissement autoroutier de plus de 800 millions d’euros. Une augmentation visiblement bien trop difficile à supporter pour les automobilistes.

Trois années consécutives de hausse des prix

Dans le viseur du régulateur figurent les sociétés APRR, Area, ASF, Escota, Sanef, SAPN et Cofiroute. Ces entreprises prévoient la signature de contrats avec l’État pour un montant de 803,5 millions d’euros.

Un coût supporté en grande partie par la hausse des tarifs des péages. À noter que les collectivités locales participent également à ce financement à hauteur de 220 millions d’euros.

Concrètement, le plan d’investissement porte sur 57 opérations. L’Arafer s’oppose au fait que les automobilistes doivent supporter un tiers du coût global de ce plan et demande donc à ces sociétés de revoir leurs augmentations de tarifs, comprises entre 0,1 et 0,4 % par an pour les années 2019, 2020 et 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *