Montpellier : vol par « la technique du football » et toxico hystérique

VIOLENCES. Deux affaires de violences ont occupé les policiers de la Sécurité publique en fin de semaine.

Des agents de la brigade anticriminalité -BAC- ont procédé à l’interpellation particulièrement mouvementée d’une toxicomane notoire de 35 ans devant le centre d’accueil pour toxicomanes de la rue Fouque. Elle s’en est violemment prise à un riverain qui discutait avec des responsables de ce centre , en l’accusant de lui avoir lancé du café chaud au visage quelques jours plus tôt, après une dispute à la terrasse d’un café proche.

Elle sort un couteau

Le personnel du centre d’accueil qui est intervenu pour séparer la toxicomane et le voisin a été à son tour malmené, l’un d’eux étant giflé. La trentenaire en pleine crise d’hystérie a alors exhibé un couteau en menaçant tout le monde. Elle a encore sorti ce couteau quand les policiers de la BAC sont intervenus.

Finalement, elle pu être menottée et amenée en garde à vue au commissariat central, où elle a repris ses invectives envers les enquêteurs, proférant même des menaces de mort.

Un Rom dévalisé

Dans la nuit de jeudi à vendredi vers 2h, un jeune Rom qui regagnait son campement à pied a été abordé par trois inconnus, avant de l’encercler, pour lui demander une cigarette sur l’Esplanade Charles-de-Gaulle.

L’un d’eux s’est livré à la « technique du football », un slalom avec les pieds imitant un attaquant de football devant un but, qui fait fureur à Paris et dans les grandes villes européennes. En fait, alors que la victime est hypnotisée par cette danse du « coup du footballeur », un des individus en a profité pour lui dérober son portefeuille, avant de le pousser à terre et de détaler. Imparable.

La scène a été filmée par les caméras de vidéosurveillance de la Ville de Montpellier et les agents d’astreinte au centre de supervision urbain -CSU- ont alerté la police nationale. Une patrouille de la brigade anticriminalité -BAC- a repéré deux des trois agresseurs dans l’Écusson, dix minutes plus tard. Il s’agit de mineurs étrangers non accompagnés, dont l’auteur du vol du portefeuille -qui n’a pas été retrouvé- est âgé de 17 ans. Il a été placé sous mandat de dépôt après avoir été déféré au parquet des mineurs.

 

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *