Montpellier : Le stade reste l’Altrad Stadium cette saison. Et après ?

RUGBY. Le conseil de métropole a renouvelé la convention de mise à disposition du stade Yves du Manoir pour le MHR. À cette occasion, Philippe Saurel a apporté des précisions concernant le naming du stade qui devait arriver à terme durant l’été. Mohed Altrad le conserve pour la saison 2017-2018. Pour la suite, une mise en concurrence sera ouverte.

La convention passée entre la Métropole et le MHR prévoit la mise à disposition du stade Yves du Manoir pour les 18 rencontres du championnat. Et de manière permanente les bureaux, les vestiaires, la salle de préparation physique, les locaux supporters, la boutique, le local de restauration rapide et le stade d’entraînement pour une redevance annuelle de 270 700 € HT.

Naming offert

Le stade Yves du Manoir -seul le terrain d’honneur est concerné par le naming- était officiellement devenu l’Altrad Stadium, le 5 septembre 2014. La métropole, alors Montpellier Agglomération, propriétaire du complexe offrait le naming au MHR pour trois ans, ainsi que la gestion de la brasserie et des loges, plus une subvention annuelle de 2,6 millions. L’objectif donné à Mohed Altrad, propriétaire du MHR depuis 2011 était ainsi de poursuivre le développement d’un club de haut niveau à Montpellier.

« Notre souhait est de lancer une consultation concernant le naming dissocié de la convention d’occupation. Cela correspond à une ordonnance dite n°2017562 du 19 avril 2017. Cette ordonnance demande qu’il y ait une mise en concurrence au niveau des namings et donc de ceux qui sont susceptibles de répondre favorablement à la proposition de la Métropole pour le stade » annonce Philippe Saurel.

La porte ouverte à Mohed Altrad

En mai dernier, Mohed Altrad s’était exprimé sur le naming dans les colonnes de Midi Libre : « Je ne demanderai pas son renouvellement pour donner à Philippe Saurel l’occasion de dire non. Cela ne modifiera pas mon engagement ni celui du groupe. On trouvera un autre moyen ». Le président de la Métropole avait alors « acté » cette forme de non demande.

Philippe Saurel semble aujourd’hui plus ouvert : « Si Monsieur Altrad veut répondre favorablement, il le peut. Nous on aura un appel à concurrence et on choisira le meilleur naming pour le stade Yves du Manoir, c’est tout simple. Et nous sommes, en faisant cela, conforme à la loi et à sa modification sur ce point ».

Ce à quoi Jean-Luc Meissonnier, adjoint aux sports, précise : « Monsieur Altrad a pratiquement un an pour se manifester puisque la loi nous prévoit des dispositions pour bien mettre les choses, de manière juridique, bordées pour que tout le monde ait la chance de répondre à ce naming. Je pense qu’il est de bon ton de dire que Monsieur Altrad a tout le temps de biens réfléchir pour savoir s’il est judicieux pour lui de continuer le naming sur Yves du Manoir ».

« Mohed Altrad disait qu’il ne voulait pas renouveler le naming pour ne pas se heurter à un refus de ma part. Là ce n’est même pas la question. On va faire un appel à concurrence pour le naming, que le meilleur gagne. Si Monsieur Altrad est le meilleur, il gagnera. Je n’ai pas d’idée pré-conçue en la matière » a conclu Philippe Saurel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *