Drames : le village de Canet sous le choc après la mort de deux jeunes

DISPARITIONS. Triste loi des séries à Canet, ce village proche de Clermont-l’Hérault qui est sous le choc, après le décès jeudi de deux jeunes bien connus : le matin, c’est un habitant de 21 ans qui s’est tué sur la RD 4, la route qui relie Saint-André-de-Sangonis et Brignac, près de Ceyras. Sa voiture est partie en tonneaux. Le conducteur, seul à bord a été éjecté et tué sur le coup.

Hier soir, c’est sur un terrain de sport de la rue des Chasselas à Clermont-l’Hérault, qu’un Canétois de 25 ans s’est soudain effondré, terrassé par une crise cardiaque.

Quelles causes ?

Les autres joueurs et les témoins ont prodigué les gestes de premiers secours jusqu’à l’arrivée rapide des sapeurs-pompiers du Sdis 34 de la caserne locale, du médecin du Smur-Samu 34 de la vallée de l’Hérault, puis des urgentistes dépêchés du CHU de Montpellier, à bord de l’hélicoptère. En vain, le jeune footballeur est décédé en dépit de longs massages cardiaques.

Souffrait-il d’une malformation cardiaque ignorée ? La pratique du football sous la chaleur a-t-il précipité la crise cardiaque ? Le conducteur de la voiture et le football avaient-il ingéré de l’alcool ou des produits illicites ? Les autopsies éclaireront enquêteurs et magistrats du parquet sur ce point.

Autopsies ordonnées

Le procureur de la République de Montpellier a confié deux enquêtes aux gendarmes de la compagnie de Lodève et, histoire de lever tout doute a ordonné une autopsie des corps des deux victimes pour déterminer les causes des deux décès. Elles seront pratiquées à l’institut médico-légal du CHU Lapeyronie à Montpellier.

L’émotion est considérable à Canet après le décès de ces deux jeunes du village, où de nombreux habitants les connaissaient.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *