Astronomie : trois nuits blanches aux étoiles

OBSERVATIONS. La 27ème Nuit des étoiles a lieu ce week-end, partout en France et bien entendu dans l’Hérault, notamment sur le célèbre site d’observation de l’astronarium d’Aniane. D’autres lieux dans la région Occitanie recevront le public, en famille et entre amis.

Crées en 1991 par l’Association Française d’Astronomie -AFA- et attirant chaque année des dizaines de milliers de participants, la Nuit des étoiles se déroulera ce vendredi, samedi et dimanche sur plus de 500 sites.

Le rassemblement est gratuit, ouvert à tous et présent dans de nombreux endroits en France,n ainsi que dans plusieurs pays d’Europe et d’Afrique. Ainsi, que vous soyez un habitué, un débutant friand d’explications et de nouvelles expériences, ou un curieux n’ayant jamais observé, ne ratez pas cet événement qui vous permettra de profiter au mieux des beautés du ciel d’été.

Que verra-t-on dans le ciel ?

En début de soirée, vous assisterez au coucher de Jupiter, puis de la lune au-dessus de l’horizon ouest. La planète Saturne sera également repérable à l’oeil nu au sud au-dessus du Scorpion, et très bien observable avec un télescope. Repérez également de belles constellations d’été comme le Cygne, qui est facile à reconnaître avec sa forme de croix.

Aux alentours de minuit, la lune cessera d’illuminer le ciel pour disparaître à l’horizon. Le ciel révèlera pleinement sa splendeur étoilée, et la Voie Lactée se déploiera d’un bout à l’autre du ciel.

Vous pourrez alors pleinement profiter de certaines curiosités du ciel profond telles que la galaxie d’Andromède -visible avec des jumelles-, l’amas d’Hercule ou la nébuleuse de la Lagune. Mais, il faut savoir que de tels objets, étant situés à des distances immensément lointaines de notre planète Terre, nécessitent un ciel de bonne qualité (le moins de pollution lumineuse possible) et, le plus souvent, un télescope pour les observer.

Faut-il amener du matériel d’observation ? 

Non, vous pouvez venir sans matériel -ou amener une simple paire de jumelles- et profiter ensuite des instruments présents sur place que des passionnés, membres de clubs d’astronomie ou d’associations seront heureux de partager, ainsi que leur savoir.

En revanche, il est conseillé de se munir d’une carte du ciel, et d’une lampe de poche. Préférez un éclairage rouge pour ne pas vous éblouir et ne pas gêner les autres observateurs (couvrez votre lampe d’un papier ou plastique rouge ou achetez une lampe spéciale comme la StelFlash). Et bien sûr, prévoyez des vêtements chauds, car même en cette période les nuits peuvent être fraîches!

Est-ce une bonne occasion pour voir beaucoup d’étoiles filantes ? 

En effet, l’événement s’appelait à l’origine la nuit des étoiles filantes, car il est souvent programmé pendant la période du maximum des Perséides -autour du 12 août-, durant laquelle le nombre d’étoiles filantes traversant le ciel est particulièrement élevé.

Cette année, les nuits des étoiles ont lieu plus tôt, notamment pour éviter d’être trop gêné par la lumière de la lune qui sera assez forte le 12 août. Les dates retenues sont assez écartées de la date du maximum mais les plus attentifs verront sûrement quelques étoiles filantes en cette fin juillet, puisque les premières Perséides apparaissent officiellement dès le 17 juillet. Une certitude : la météo devrait être propice à cette course céleste originale.

>> Pratique : https://www.afastronomie.fr/ consultez la carte des lieux participants

L’astronarium d’Aniane dans l’Hérault.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *