Risque feux de forêt : deux journées d’information

PRÉVENTION. Mois de juillet rouge sur le front des feux de forêt dans le Midi : ce mercredi soir, 7000 hectares de pins, chênes verts et blancs, châtaigniers, garrigue, maquis et broussailles avaient déjà brûlé dans le Var et en Corse. Un nouvel incendie s’est déclaré à 21h30 près de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, où il a sauté l’autoroute A55.

Dans l’Hérault, les sapeurs-pompiers interviennent tous les jours pour combattre des feux de végétation, comme ce mercredi. Fort heureusement, les surfaces calcinées sont faibles. Un effort important est mis sur la prévention. Ainsi, le Département de l’Hérault et l’Entente pour la forêt méditerranéenne se mobilisent pour alerter et informer les populations touristiques et résidentes à la problématique des incendies.

À Palavas-les-Flots et sur l’A9

Informer sur le risque, rappeler la réglementation, apprendre les bonnes pratiques face au feu, découdre les idées reçues ou encore inviter à la vigilance seront les principaux points qui rythmeront les journées du vendredi 28 juillet au port de Palavas-les-Flots et de samedi 29 juillet sur l’aire de repos d’Ambrussum, sur l’autoroute A9 dans le sens Nîmes-Montpellier.

L’Entente pour la forêt, à l’origine de l’organisation de ces manifestations et menant une large campagne pour sensibiliser les citoyens à la problématique incendies, distribuera de nombreux documents destinés à informer le public.

Forestiers-sapeurs présents

Des forestiers-sapeurs du département de l’Hérault seront présents pour répondre aux questions des citoyens et présenter leur véhicule d’intervention. Ils débroussaillent, élaguent, entretiennent garrigues, bois et forêts et préviennent à eux seuls 84% des départs de feu.

Jacques Rigaud, vice-président du Département de l’Hérault, délégué aux bâtiments départementaux et aux moyens opérationnels sera présent samedi sur l’aire d’Ambrussum pour sensibiliser les citoyens aux feux de forêts.

Origines humaines

Chaque année en France, des dizaines de milliers d’hectares de forêts partent en fumée causant des dégâts irréversibles sur la faune et la flore, mais également sur la population et ses biens. L’homme se retrouve à l’origine de ces départs de feu dans 95% des cas, entre malveillance, imprudence et ignorance, selon des statistiques officielles. Ainsi, ce mercredi soir, deux suspects ont été interpellés et placés en garde à vue au commissariat de police de Martigues, après l’incendie qui a détruit 300 hectares de forêt, jusqu’à la station balnéaire de Carro sur la Côte-Bleue. Un feu qui a démarré ce matin à 5h…

Un véhicule d’intervention des forestiers-sapeurs de l’Hérault. Photo JMA. Métropolitain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *