Agroécologie : Fermes d’avenir tour 2017 à Lavérune

AGRICULTURE ECOLOGIQUE. Lancé depuis le 15 juin dernier, le « Fermes d’avenir tour » -FAT Tour- a posé ses valises jusqu’à ce mercredi sur la magnifique propriété du domaine de Biar à Lavérune, aux portes ouest de Montpellier.

Une  14ème étape durant laquelle le FAT propose au plus grand nombre d’aller à la rencontre de pionner de l’agriculture écologique en France, tel que Pierre Rabhi ou encore Paul Ariès. L’occasion de prendre contact avec l’Agroécologie et la permaculture et de partager des expériences.

Soutien de Nicolas Hulot

Soutenu par Nicolas Hulot et initié par Maxime de Rostolan fondateur de Fermes d’avenir, cette manifestation tente d’expliquer au grand public importance d’assurer une alimentation de qualité, des conditions de travail et de vie acceptables pour les agriculteurs et un avenir respectueux des écosystèmes.

Apparaissant comme la solution la plus solide, l’agroécologie propose une nouvelle forme d’agriculture. Pour nourrir le débat et répondre à ce discours défensif, le « FAT / Fermes d’avenir tour » propose une occasion unique de découvrir des exploitations innovantes au coeur des territoires, de rencontrer des paysans engagés dans l’agroécologie et de mesurer in situ l’efficacité de ce nouveau projet de société.

Depuis 2013

L’association Fermes d’avenir a été créée en 2013 pour promouvoir une agriculture qui va dans le bon sens. Les actions mises en place se déclinent sur plusieurs axes : recherche et développement, formations, sensibilisation, mise en réseau, lobbying, financement, conseil et accompagnement de porteurs de projet.

Le « Fermes d’avenir tour 2017 » est la première édition d’une caravane principalement cycliste sur les routes de la France agricole des territoires, avec chapiteaux, happenings, scènes et sounds systems pour porter loin et s’inspirer durablement, collectivement, pour le bien des générations futures.

 Le Programme en bref

  • un chapiteau-restauration en mesure de servir 200 repas à chaque service, grâce à la super brigade de Louise,
  • un chapiteau des savoir-faire, qui accueillera les formations, les conférences, les concerts,
  • un bar avec son DJ à propos,
  • un Base-Camp équipé d’une tente chill-out avec livres et jeux, de douches, de toilettes sèches, de points de recharge pour les téléphones
  • quelques stands mis à disposition des acteurs locaux (associations, producteurs,…)

– Ce mardi 25 juillet, Maxime De Rostolan, fondateur de l’association Fermes d’Avenir parlera de son projet. À partir de 19h, la chanson du dimanche sera en concert pour l’agriculteuf.

>> Infos :  www.fermesdavenir.org

Qu’est-ce que l’agro-écologie ?

L’agro-écologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui s’appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes. Elle les amplifie tout en visant à diminuer les pressions sur l’environnement (ex : réduire les émissions de gaz à effet de serre, limiter le recours aux produits phytosanitaires) et à préserver les ressources naturelles. Il s’agit d’utiliser au maximum la nature comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement.

Elle implique le recours à un ensemble de techniques qui considèrent l’exploitation agricole dans son ensemble. C’est grâce à cette approche systémique que les résultats techniques et économiques peuvent être maintenus ou améliorés tout en améliorant les performances environnementales.

L’agro-écologie réintroduit de la diversité dans les systèmes de production agricole et restaure une mosaïque paysagère diversifiée (ex : diversification des cultures et allongement des rotations, implantation d’infrastructures agro-écologiques…) et le rôle de la biodiversité comme facteur de production est renforcé, voire restauré.

Pierre Rabhi, pionnier de l’agroécologie

En France, un des pionniers de l’agroécologie est Pierre Rabhi qui a initié l’association Terre & Humanisme. Cette association oeuvre depuis 1994 à la transmission de l’agroécologie pour l’autonomie alimentaire des populations et la sauvegarde des patrimoines nourriciers. En Ariège, l’association Sol en vie est correspondant local de Terre & Humanisme pour le département.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *