Drame évité à Montpellier : les airbags « explosent » à 130 km/h sur l’A9

INFO MÉTROPOLITAIN. C’est le miraculé de l’A9 : « Je pense que ce n’était pas mon heure, car, je reviens vraiment de loin, j’ai été à deux doigts de me tuer et d’ailleurs, je me suis vu mourir », raconte, encore sous le choc un Montpelliérain de 28 ans, dont les airbags de sa voiture ont soudain « explosé » le 3 juillet dernier, alors qu’il était lancé à 130 km/h sur l’autoroute A9, dans le sens Nîmes-Montpellier. Faisant preuve d’un sang-froid salvateur, il est sorti indemne de cet incident.

Les airbags qui équipent les véhicules sont des coussins de protection conçus pour se déclencher uniquement après un choc violent, contre un autre véhicule ou contre un obsctacle : arbre, pylône etc. Jamais, les boîtes dans lesquelles ils sont placés ne doivent s’ouvrir sans un choc, même minime.

Voie de droite libre

C’est pourtant l’incroyable mésaventure qui est survenu à ce jeune montpelliérain qui roulait dans la voie du milieu au volant de sa Mercedes classe S, mise en circulation en 2000, brutalement privé de vision sur l’autoroute. Il a eu le réflexe de se rabattre vers la bande d’arrêt d’urgence, « avec cette autre chance incroyable, je n’ai coupé la route à aucun conducteur, la voie de droite était libre, un véritable miracle ».

Quand le coussin de sécurité s’est brusquement gonflé contre son visage, sa tête et ses bras, le Montpelliérain a ressenti un choc et des douleurs. « J’ai préféré me rendre aux urgences de la clinique Beau Soleil, à Montpellier, où un médecin m’a délivré un certificat médical de constatation.

Douleurs et contusions

L’examen clinique mentionne une contusion au bras gauche et aux cervicales parachidiennes droites, des douleurs abdominales, avec le port d’un collier cervical. « Je me suis rapidement rapproché d’une concession Mercedes de la région Occitanie, mais, j’ai eu comme réponse en retour, un refus de dédommagement. Un responsable m’a reproché un défaut d’entretien de ma Mercedes, avant de me dire qu’il existait une garantie légale illimitée. Mon véhicule ayant été remorqué dans un garage à Nîmes, j’ai payé de ma poche un expert, qui s’est déplacé. Il n’a relevé aucune anomalie sur le déclenchement des airbags, ni sur l’état des deux coussins », témoigne le conducteur.

Incident mécanique

Finalement, l’expertise lui a permis d’avoir le fin mot de l’histoire : c’est le système de transmission qui s’est dessoudé dans la boîte de vitesses, un incident mécanique rarissime. Le Montpelliérain a décidé de déposer plainte : « Je veux que la justice soit saisie de cette affaire, qu’une enquête soit diligentée. C’est trop facile de me montrer du doigt, je n’y suis pour rien ».

Reste qu’à cause de cet incident, « la plus grosse frayeur de ma vie, une mésaventure inoubliable », il a été contraint de différer ses vacances. En effet, avec sa petite famille, il devait partir le lendemain pour un séjour estival à la mer. Privée de la Mercedes jusqu’à la fin de l’expertise, la famille est restée à Montpellier. Et pas question d’accomplir des centaines de kilomètres à bord de cette « voiture de la mort ».

L’état de la Mercedes du Montpelliérain après l’incident mécanique. Photo Métropolitain. D.R.

L’airbag côté conducteur de la Mercedes du Montpelliérain. Photo Métropolitain. D.R.

La Mercedes du Montpelliérain remisée dans un garage à Nîmes. Photo Métropolitain. D.R.

Le certificat médical délivré à la clinique Beau Soleil à Montpellier. Photo Métropolitain. D.R.
 

8 Comments

  1. En effet !!! Avez vous l’accord écrit du patient et du praticien pour publier leur données personnelles et médicales de surcroît ??!!

  2. Ou est donc la confidentialité…. jusqu au numero de securité.
    Une preuve d amateurisme…
    Pour lui merci de floutter les infos.

  3. Mdr le gars a du acheter la voiture 10 fois moins chère que sa cote et à du faire en long large et travers le maroc 36fois changer toute c est pièce la bas et il veut se faire rembourser la voiture au pris d une mc laren looooooooooool

  4. Bonjour .
    Le certificat médical n a aucune valeur légale en l état puisqu il n est pas notifié le nombre de jours d ITT.
    Ainsi , je conseillerais au patient de se mettre en rapport au plus vite avec le médecin qui l a rédigé afin d apporter les corrections nécessaires. Il peut cependant se rendre à l institut médico-légal du CHU La Peyronie afin d me faire évaluer aussi le préjudice moral lié au syndrome de stress post traumatique
    D autre part Il aurait été plus prudent de flouter l identité du patient au risque de se retrouver victime d une usurpation d identité …
    Merci.

  5. Bonjour .
    Le certificat médical n a aucune valeur légale en l état puisqu il n est pas notifié le nombre de jours d ITT.
    Ainsi , je conseillerais au patient de se mettre en rapport au plus vite avec le médecin qui l a rédigé afin d apporter les corrections nécessaires. Il peut cependant se rendre à l institut médico-légal du CHU La Peyronie afin de faire évaluer aussi le préjudice moral lié au syndrome de stress post traumatique
    D autre part Il aurait été plus prudent de flouter l identité du patient au risque de se retrouver victime d une usurpation d identité …
    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *