L’Insolite du dimanche : « Ne tire pas, putain ! », « Ne tire pas, putain ! », « Ne tire pas »

CHRONIQUE. Tous les dimanches, la rédaction de Métropolitain repère dans l’actualité de la semaine écoulée, une information de la planète inattendue, rigolote ou moins drôle, mais insolite et surtout toujours vraie. Nous avons sélectionné cette incroyable histoire qui date de deux ans, mais qui été évoquée lors d’un procès aux USA, dans la semaine. La vedette n’est autre qu’un perroquet, Bud, témoin clé !

Le crime s’était déroulé sous les yeux du seul animal doué de parole. Bud, un perroquet gris du Gabon, a été témoin des dernières paroles de la victime d’un meurtre, et n’a cessé de les répéter pendant des semaines.

Le «témoignage» de l’oiseau a été un élément clé dans l’affaire du meurtre de Martin Duram, tué de cinq balles dans le Michigan, en 2015. Il a permis de découvrir que la victime avait été tuée par son épouse Glenna Duram, qui s’était ensuite emparée de l’arme du crime pour se suicider, sans succès.

Elle clamait son innocence

Au départ, la police pensait que Glenna Duram, touchée à la tête était la deuxième victime de ce crime. D’autant plus que cette dernière clamait son innocence. Mais, c’était sans compter sur ce témoin improbable, un perroquet gris du Gabon, une espèce connue pour être un talentueux imitateur des voix humaines.

En effet, après la mort de Martin Duram, l’oiseau qui vivait chez le couple depuis onze ans, a été pris en charge par l’ex-femme de la victime, Christina Keller. C’est elle qui a eu la surprise de constater que l’animal répétait sans cesse une violente dispute en imitant les voix de ses maîtres. Et Bud finissait systématiquement cette joute verbale en adoptant la voix de Martin Duram, et criait «Ne tire pas putain !».

« C’est imprimé dans son cerveau »

«Il était là quand c’est arrivé et il a tout entendu. C’est imprimé dans son cerveau. Il ne peut s’en débarrasser et c’est douloureux», a expliqué Christina Keller au procès.

Alertée par l’ex-épouse de Martin Duram, la police amércaine avait soumis les cris du perroquet à l’expertise d’une spécialiste, qui avait confirmé que Bud reproduisait effectivement une dispute entre un homme et une femme. La justice du Michigan a condamné Glenna Duram pour meurtre au premier degré, mercredi. Elle comparaîtra à nouveau en août pour connaitre la durée de sa peine. Elle risque la prison à vie. À cause d’une « balance » inattendue et d’un témoin surréaliste.

Comme quoi, le regretté Fernand Raynaud était un précurseur avec son sketch inoubliable « Qui c’est ? C’est le plombier » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *