Lodève, un été sous le signe de la Résurgence et des Estampes

LOISIRS. Ouvert à tous les publics de par sa politique tarifaire très basse et sa programmation pensée pour tous les âges, le festival Résurgence qui se déroule jusqu’à ce dimanche dans les rues de Lodève propose un véritable bouillonnement de spectacles avec du théâtre de rue, du cirque, de la danse, des contes et des concerts.

Pour conclure cette escapade d’arts vivants, les organisateurs invitent les visiteurs à une journée sous le signe de la la convivialité méditerranéenne à travers un grand repas artistique partagé. Proposé sous le format d’un déjeuner partagé méditerranéen baptisé Mezzé Mémé, ce moment permettra à chacun de faire découvrir sa meilleure recette méditerranéenne.

Vingt rendez-vous

Avec une vingtaine de rendez-vous chaque jour -contre une douzaine l’an dernier-, le festival Résurgence multiplie les propositions. De grands moments collectifs – cirque, théâtre de rue, concerts – alternent avec des moments plus intimes – contes, marionnettes, performances. La plupart des spectacles sont joués plusieurs fois pour avoir le temps d’en profiter et d’en parler.
Le festival propose cette année une programmation d’envergure, conçue pour donner une vision large du spectacle vivant axé sur les arts vivants. Il met particulièrement en avant les arts de la rue et la musique, en s’ouvrant sur une grande diversité de formes et d’esthétiques.

Une ambiance familiale et conviviale

La programmation fait une large place aux spectacles tout public avec, entre autres,
l’épopée absurde de la compagnie Les 3 points de suspension, le ballet jonglé de la compagnie De Fracto, le western burlesque de la compagnie Annibal et ses éléphants ou encore la danse joyeuse de la Mumusic Circus.
>> Infos et programme complet sur : www.festival-resurgence.fr

Exposition : Impressions fortes, l’estampe en 100 chefs-d’œuvre

En parallele du festival Résurgence, jusqu’au 5 novembre prochain, la Ville de Lodève propose d’aller à la découverte d’une exceptionnelle exposition :  »Impressions fortes, l’estampe en 100 chefs-d’œuvre – Dürer, Rembrandt, Goya, Degas… ».

Pour la première fois en France, le musée de Lodève présente une exceptionnelle collection de gravures, appartenant à la Fondation suisse William Cuendet et Atelier de Saint-Prex. Au travers d’une centaine de chefs-d’œuvre, le parcours donne à voir un ensemble du XVe au XXIe siècle : Rembrandt, Dürer, Corot, Goya, Degas, Morandi, Bonnard, Vuillard… les œuvres des plus grands maîtres sont mises en regard des créations d’artistes plus récents.

Double vie de la gravure

L’approche thématique de l’exposition rend compte de la double vie de la gravure. D’un côté, son lien étroit avec le développement du livre et sa contribution à l’élargissement des connaissances. De l’autre, sa dimension artistique pure avec des paysages, portraits et scènes intimes où les planches d’artistes contemporains dialoguent avec des chefs-d’œuvre consacrés par l’Histoire.
L’exposition offre également un panel presque complet de toutes les techniques de la gravure, des plus anciennes aux plus récentes.
>> Artistes représentés
L’exposition comprendra notamment une dizaine de gravures de Rembrandt (1606-1669), des gravures de Dürer (1471-1528), Corot (1796-1875), Canaletto (1697-1768), Daumier (1808-1879), Goya (1746-1828), Lorrain (1600-1682), Piranesi (1720-1778), Tiepolo (1696-1770), et plus près de nous, quelques planches d’une rareté insigne de Degas (1834-1917), des pièces majeures de Morandi (1890-1964), un Picasso (1881-1973) des premières années, une remarquable série de Bonnard (1867- 1947) et de Vuillard (1868-1940)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *