Sète : l’Île Singulière terre de cinéma

7e ART. Sète est une ville qui attire les cinéastes. Un lieu de tournage agréable, un cadre enchanteur, des habitants authentiques, une culture à part… les arguments ne manquent pas pour séduire les réalisateurs. Et si dernièrement la petite lucarne a succombé avec Candice Renoir -France 2- ou Demain nous appartient -TF1-, le cinéma a depuis longtemps ses habitudes à la Pointe Courte, sur les pentes de Saint-Clair, à la plage de la Corniche ou encore sur le port.

Une centaine de films

Depuis les années 20, presque une centaine de longs métrages y ont été réalisés parmi lesquels : Pepe Le Moko en 1937 de Julien Duvivier avec Jean Gabin, La Pointe Courte en 1955 d’Agnès Varda avec Philippe Noiret, Babeth s’en va-t-en guerre en 1959 de Christian-Jaque avec Brigitte Bardot, César et Rosalie en 1972 de Claude Sautet avec Yves Montand et Romy Schneider, Le Petit Criminel en 1990 de Jacques Doillon avec Richard Anconina, Gaspard et Robinson en 1990 de Tony Gatlif avec Gérard Darmon, La Graine et le mulet en 2006 d’Abdellatif Kechiche ou dernièrement Tout nous sépare de Thierry Kilfa et Cédric Anger avec Catherine Deneuve et Nekfeu.

Sans parler des courts métrages. Un coup d’oeil sur cette rétrospective pour les cinéphiles et les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *