Inondations. D.R.

INTEMPÉRIES. Dix-sept communes de l’Hérault sont reconnues en état de calamités agricoles, suite aux pluies et inondations du 27 au 28 janvier et du 11 au 14 février derniers. Le  dépôt des demandes d’indemnisation doit se faire avant le 11 août pour indemnisation, indique la préfecture.

Le comité national de gestion du risque en agriculture, réuni le 14 juin dernier a, en effet donné un avis favorable à la reconnaissance de calamité agricole. Les communes concernées et les biens reconnus sinistrés sont les suivants : Pour la calamité faisant suite aux pluies et inondations des 27 au 28 janvier 2017 : Aigne, Agel, Azillanet, Beaufort, Cesseras, Courniou, La Caunette, La Livinière, Minerve, Olonzac, Oupia, Prémian, Saint-Pons-de-Thomières, Siran, Verrerie-de-Moussans. – les pertes de fonds : dommages aux sols et aux ouvrages -fossés, murs, centre équestre-, clôtures, palissage, perte de plantiers et de pieds de vigne. Les communes : Courniou, Félines-Minervois, La Livinière, Prémian, Riols, Saint-Pons-de-Thomières, Verrerie-de-Moussans. – les pertes de fonds : dommages aux sols et aux ouvrages -fossés, murs, centre équestre-, clôtures, palissage.

- Annonce -

>> Pratique : les exploitants agricoles concernés peuvent déposer une demande d’indemnisation au moyen d’un formulaire papier avant le 11 août prochain, une demande par formulaire papier auprès de la direction départementale des territoires et de la mer de l’Hérault, DDTM 34.

Le formulaire est disponible sur le site internet des services de l’État : http://www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foret-et-developpementdurable/Agriculture/Calamites-Agricoles Contacts et renseignements : DDTM 34 / SAF Bâtiment Ozone – 181, place Ernest Granier à Montpellier cédex 2. Tel : 04 34 46 60 51 ou 60 68. Ou : ddtm-telecom@herault.gouv.fr.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here