Jean Brun prépare TV Sud à Toulouse.
TÉLÉVISION. La chaîne régionale TV Sud va devenir Via, révèle Jean Brun, le directeur des antennes et de la rédaction. Le nom de cette télé locale va changer à terme, après l’arrivée du groupe de presse à Toulouse.
Jean Brun évoque un nouveau projet éditorial, celui d’une chaîne d’information locale, “avec des flashs et des journaux, mais aussi la retransmission de spectacles vivants et la co-production de documentaire. En effet, nous portons actuellement un projet ambitieux pour constituer les bases du premier groupement national de télévisions locales en France”.
En raison de ce nouveau projet, le groupe Médias du Sud à qui le CSA a récemment attribué l’ancienne fréquence de TV Toulouse annonce qu’il reporte son lancement de TV Sud dans la Ville rose au 28 septembre, comme c’était prévu.

Le groupe, allié à BFMTV, avait été sélectionné par le CSA en octobre pour reprendre la fréquence de l’une des plus anciennes télés locales de France, mise en liquidation en 2015 par le tribunal de commerce de Toulouse.

“TVSud avait jusqu’au 26 juillet pour commencer à diffuser, mais pour des raisons stratégiques, nous avons décidé de reporter l’ouverture de l’antenne TVSud à Toulouse à fin septembre, avec l’accord du CSA”, ajoute Jean Brun.

De 5 à 25 chaînes

- Annonce -

Le 28 septembre prochain, le groupe va lancer un nouveau projet éditorial avec 5 chaînes locales: Toulouse, mais aussi Montpellier, Nîmes et Perpignan, qui appartenaient déjà à Médias du Sud, et à Paris, avec la chaîne Telif. Bruno Ledoux, actionnaire à 20% de Telif, est en effet aussi entré au capital de la chaîne toulousaine aux côtés de BFM qui détient 19,9% du capital. Telif doit être lancée le 15 septembre sur le Canal 34.

“Les 5 chaînes partageront le même habillage, le même site internet, la même météo”, selon Jean Brun, directeur des antennes et de la rédaction. À terme, l’ambition du groupe est de constituer en juin 2018 un groupement de 25 chaînes à travers la France, en associant des chaînes existantes, assurant que, “l’idée est de créer une écosystème cohérent qui permette de pérenniser ces chaînes locales”.

Il n’y aura donc pas de trêve estivale au sein de Médias du Sud, l’équipe dirigeante et rédactionnelle concoctant activement la grille des programmes pour la rentrée.

PARTAGER
mm
Sa passion, c’est son métier depuis déjà 36 ans. Spécialisé dans le traitement des faits-divers et dans les chroniques judiciaires, ce « roi du scoop » natif du Luberon ne compte jamais ses heures. Ses atouts : une plume aiguisée et un réseau d’informateurs à faire pâlir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here