Montpellier : la semaine de 4 jours expérimentée à la rentrée

ÉCOLES. Dès septembre, la Ville de Montpellier va expérimenter la semaine de quatre jours dans trois groupes scolaires : Jean Moulin / Ingrid Bergman, Jean Zay / Sergueï Prokofiev et Jean Mermoz / Vasco de Gama. Une transition qui permettra de tester la réforme pendant un an différents horaires avant de l’adopter à toutes les écoles à la rentrée 2018-2019.

Philippe Saurel a une nouvelle fois expliqué son opposition à la réforme des rythmes scolaires : « Les enfants sont fatigués. Les parents ne s’y retrouvent pas. Et les enseignants considèrent qu’ils ont perdu leur place essentielle dans l’école ». Dire que le maire de Montpellier et son équipe étaient opposés à la précédente réforme serait un euphémisme : « En 2014, nous avons mis en place un système dans l’urgence » revient Isabelle Marsala, déléguée à la réussite éducative. « Nous n’avons vu aucune étude positive sur la semaine de 4,5 jours. Par contre, nous avons beaucoup d’arguments négatifs ». Et même s’ils disent avoir mis en place le plus sérieusement possible les TAP, ils ne regretteront pas leur disparition.

Expérimenter pour affiner

La Municipalité préfère avancer progressivement sur le dossier : « Dans une grande ville comme la notre, il est difficile de le faire en appuyant sur un bouton ». C’est pourquoi l’expérimentation sera accompagnée par une commission de suivi, qui intègre les organisations syndicales, afin de constater son évolution dans l’objectif de généraliser la réforme à la prochaine rentrée. Cette année servira à affiner l’organisation des temps scolaires et périscolaires, à travailler avec les associations sur leur implication, à remettre en place un accueil extrascolaire le mercredi et à associer la communauté éducative à la réforme des rythmes scolaires.

La teneur du propos est donc de siffler la fin des activités de loisirs au profil d’un soutien scolaire par les enseignants : « Revenir aux fondamentaux : Lire, écrire et compter » martèle Philippe Saurel. La sensibilisation artistique ou la citoyenneté ne seront cependant pas oubliés. Le passage à 4 jours implique sur le personnel municipal des trois groupes concernés un allongement du temps scolaire les lundis, mardis, jeudis et vendredis ainsi que la disparition du temps scolaire du mercredi matin.

L’expérimentation concerne 500 enfants sur 22 000 accueillis dans les 123 groupes scolaires municipaux.

>> Les deux journées types :
7h45-8h30 : accueil du matin
8h30-12h : temps scolaire
12h-14h : restauration scolaire
14h-16h30 : temps scolaire
16h30-17h30 : études et activités
17h30-18h30 : accueil du soir

7h45-8h45 : accueil du matin
8h45-12h : temps scolaire
12h-14h : restauration scolaire
14h-16h45 : temps scolaire
16h45-17h45 : études et activités
17h45-18h45 : accueil du soir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *