Baillargues : les racketteurs étaient attendus par les gendarmes

EXTORSION. Ce qui au départ n’était qu’un banal accrochage entre deux voitures, comme il en arrive régulièrement avec un constat amiable au final s’est transformé en une tentative d’extorsion de fonds avec arme vendredi soir à Montpellier.

Un accrochage banal, bénin, vendredi soir, sur l’avenue de Vanières près de l’Altrad Stadium à Ovalie à Montpellier, a dégénéré. Le conducteur involontairement fautif a présenté ses excuses à l’autre automobiliste, dont la voiture était un peu endommagée. Mais, ça lui a déplu, au point de refuser ces excuses et de signer le constat amiable. Il est vrai qu’il n’était pas seul, il était accompagné de deux passagers. Trois fous furieux qui ont malmené le conducteur maladroit pour lui soutirer 500 € en liquide à verser illico. Et pour montrer qu’il fallait qu’il s’exécute et vite, le conducteur a sorti un couteau et l’a placé sous la gorge de la victime.

Le trio vole la voiture…

L’automobiliste, tétanisé est allé retirer 400 € à un distributeur automatique de billets -DAB- proche, mais, il s’est fait voler sa carte bleue et les clés de sa voiture par le trio, qui lui a réclamé le versement de 1500 € en lui laissant son numéro de téléphone portable et en quittant les lieux avec son véhicule…

La victime, un trentenaire domicilié à Baillargues, est allée raconter sa mésaventure aux gendarmes de la brigade de Castries, samedi matin. Lesquels ont enregistré sa plainte et ont décidé, avec l’accord du procureur de la République de Montpellier de mettre en place un dispositif destiné à faire venir le racketteur sur un parking de Baillargues, en l’invitant à venir chercher les 1500 €.

…Récupérée le lendemain.

Samedi après-midi, les gendarmes de la compagnie de Lunel -brigade de Castries, brigade de recherches et Peloton de surveillance et d’intervention, Psig-, tous en civil, étaient au rendez-vous, quand le racketteur et deux complices, âgés de 25 ans à 30 ans ont débarqué sur le parking. Quand ils ont approché la victime, ils sont passés à l’action.

Le racketteur avait bien la clé du véhicule sur lui, véhicule garé non loin de là, que la victime a pu récupérer. Le trio a été placé en garde à vue et déféré ce lundi au parquet de Montpellier.

 

1 Comment

  1. il n’y a aucune preuve le témoignage de la personne et totalement faux la personne en question ne ses pas présenter au tribunal pour témoigné de ce qui c’est passé en ce moment il y a deux innocente personne en prison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *