Arnaques aux locations de vacances : deux arrestations à Béziers

ESCROQUERIES. Deux Biterrois de 52 ans et de 25 ans ont été interpellés récemment et incarcérés par un juge d’instruction du tribunal de grande instance de Perpignan, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour escroquerie et abus de confiance, des arnaques présumées aux locations de vacances.
Après le dépôt d’une centaine de plaintes en quelques mois, l’année dernière, les gendarmes de la compagnie de Perpignan ont déclenché une enquête. La majorité des plaintes a été déposée par des vacanciers de la région Occitanie, mais également de plusieurs autres régions du territoire. D’autres victimes des deux Biterrois qui publiaient de fausses annonces pour louer des pavillons, surtout en saison estivale, principalement à Canet-en-Roussillon.

Acompte versé

Les victimes ont toutes répondu à une petite annonce publiée sur Internet offrant une location à la semaine ou au mois, en été, sur le littoral catalan, dans des stations balnéaires, notamment à Canet-en-Roussillon. Il était demandé de verser un acompte, ou tout ou partie du tarif exigé.
Quand les vacanciers débarquaient en famille à l’adresse indiquée, ils découvraient soit un terrain en friche, soit un logement déjà loué, mais pas via cette petite annonce qui s’avérait être une arnaque. Des Sudistes certes, mais aussi et surtout des Nordistes, des Belges, des Allemands et des Suisses étaient frappés de stupeur, car ils voyaient leurs séjours touristiques complètement gâchés.

Adieu le soleil et la mer

Après s’être rendus dans des brigades de gendarmerie catalanes pour raconter leur triste mésaventure et déposer plainte contre X, dans l’impossibilité de se payer un gîte et/ou un toit, ils ont rebroussé chemin et ont regagné leurs domiciles. Adieu, les vacances au soleil à la mer. Au total, 96 victimes ont été comptabilisées.
Les gendarmes ont mené des investigations pour identifier l’auteur de la petite annonce. Ce qui a été fait en mars dernier, avec l’arrestation à Béziers d’un homme de 25 ans. Mais, il avait un complice, que les enquêteurs ont finalement identifié dans la foulée, avant de le localiser la semaine dernière, près de Béziers. Il est âgé de 52 ans. Tous deux sont en détention provisoire jusqu’au procès devant le tribunal correctionnel de Perpignan, sans doute l’année prochaine.

 Mise en garde

Ce n’est pas la première escroquerie du genre. Dans le passé, des vacanciers avaient été arnaqués selon un mode opératoire similaire dans l’Hérault, le Gard et l’Aude. Les gendarmes de la région Occitanie profitent de cette nouvelle affaire pour mettre en garde les potentielles victimes de ces escrocs aux fausses petites annonces sur Internet.

« Il est vivement conseillé de procéder à des vérifications sur l’adresse fournie, notamment. Exigez un numéro de téléphone, que vous appelez dans la foulée. Si la personne qui a passé l’annonce refuse de vous donner un contact ou s’il ne répond pas, abandonnez votre recherche. Certains versent des arrhes d’un montant assez conséquent par chèque, pensant que ce mode de paiement les protège. Il faut savoir que les escrocs, après avoir déposé un grand nombre de ces “avances” sur un compte ouvert avec de fausses coordonnées, retirent la totalité des versements et ne donnent plus signe de vie », explique ce lundi un officier de gendarmerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *