Pérols : bagarres et coup de couteau à la Festa campera

VIOLENCES. La Festa campera, du nom des festivités estivales traditionnelles de début juillet sur la place des arènes à Pérols sera placée sous haute surveillance policière ce dimanche soir, après des scènes de violences de la nuit dernière qui ont opposé quelque 250 jeunes du village et d’une cité de Montpellier.

Bilan : un Pérolien âgé de 25 ans a été blessé d’un coup de couteau dans le dos, avec une plaie de 5 cm, lorsqu’il a été admis aux urgences du CHU Lapeyronie à Montpellier, qu’il a pu quitter ce matin. Un autre Pérolien a eu la peur de sa vie, quand il a eu un pistolet pointé sur lui et que l’auteur a fait feu : il s’agissait d’une arme factice. Le détenteur de ce pistolet d’alarme a été interpellé, ainsi que le complice qui accompagnait l’auteur présumé du coup de couteau, actuellement en fuite et recherché.

Deux interpellations à mettre à l’actif des policiers municipaux de Pérols. Ils ont neutralisé les deux suspects jusqu’à l’arrivée des policiers de la Sécurité publique de la brigade anticriminalité -BAC- dépêchés de Montpellier.

Les bagarres entre les deux groupes ont commencé dès la fin de la fête, à 1h30. La plupart des 250 jeunes qui se sont battus étaient fortement alcoolisés. Ils ont été dispersés avec beaucoup de mal par les policiers municipaux et les policiers de la Sécurité publique de Montpellier venus en renfort de la BAC.

Arrêté du maire

« Ces jeunes se déplacent en début de soirée dans les villages de la métropole et d’ailleurs avec des bouteilles d’alcool dans leurs voitures qu’ils stationnent un peu à l’écart, dans des endroits plongés dans l’obscurité. Après s’être saoulés, ils débarquent à pied sur les lieux festifs, quelquefois armés et pour un rien, un regard ou un mot de travers, ou un gars qui marche accidentellement sur le pied d’un autre, ça dégénère jusqu’à la baston, c’est inquiétant et consternant, je suis très amer après ce qui s’est passé cette nuit, cette fête est familiale, c’est bien triste », témoigne Jean-Pierre Rico, le maire de Pérols, joint ce soir par Métropolitain. L’éditeur évoque des scènes de « guérilla urbaine ».

Contrôles stricts

Jean-Pierre Rico confirme avoir pris un arrêté municipal interdisant la vente d’alcool dans tous les établissements recevant du public dès 23h et aux buvettes dès 22h30 pour la Festa campera de ce dimanche soir, sur la place des arènes, où des policiers nationaux et municipaux veilleront sur la sécurité de tous.

Jean-Pierre Rico prévient : « J’ai demandé aux policiers de veiller strictement à l’application de cet arrêté, grâce à mon pouvoir de police. Des contrôles seront effectués dès 22h30 pour le faire respecter ».

 

4 Comments

  1. « Des jeunes issus d’une cité de Montpellier » … Tout est dit.
    J’espère que le jeune pérolien s’en remettra. Il a tout mon soutien.

  2. C’est forcément c’est des jeune de cité forcément ce sont les auteurs et forcément c’est eux qui ont commencé
    Faut pas oublié tout le monde est alcoolisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *