Peoples : ainsi va leur vie !

CHRONIQUE. Tous les dimanches, retrouvez la sélection des indiscrétions de la semaine concernant le quotidien rose ou sombre de vos stars de la musique, de la télévision, du cinéma, du sport et du porno. Alors, quels sont les peoples qui font l’actu ?

> Julien Doré chez le coiffeur. Cheveux mi-long ou lisses, avec ou sans barrette, tee-shirt à paillettes ou simplement uni… Depuis ses débuts avec la Nouvelle Star en 2007, Julien Doré qui vient d’enflammer les arènes de Nîmes, sa ville préférée, a su se créer un personnage hauts en couleur, un personnage qui lui ressemble. Il a su se créer un personnage bien à lui. En musique, il accentue son style rock/folk alternatif comme dans son clip Les limites, paru en 2008. Son personnage en lui-même évolue aussi rapidement. Il laisse ses cheveux pousser jusqu’à avoir une belle crinière blonde ondulée. S’il a coupé ses cheveux au fil des années, il est toujours resté à un style cheveux mi-longs, voire longs.

En vieillissant, le chanteur a su ressortir les costumes et tirer ses cheveux dans les bonnes occasions. Mais là où il reste le plus incontrôlable est définitivement sur la scène. Couronne de fleurs, marcel noir, tee-shirt à paillettes…Julien Doré n’a jamais freiné sa folie. Il semble ne s’être jamais rien interdit, et c’est précisément pour cela qu’il a toujours eu ses fans près de lui. Des fans qui ont pu découvrir lors de son concert à Nîmes que l’artiste de « Coco câlin », son tube du moment était de nouveau passé chez son coiffeur.

>> Anne Roumanoff voit rouge. L’humoriste ne sera plus aux commandes de son émission quotidienne sur Europe 1 à la rentrée prochaine. L’information a été révélée par Le Figaro. Animant « Ça pique mais c’est bon » tous les jours de 12h à 12h30, la comédienne et sa bande de chroniqueurs seront remplacés sur cette tranche par Matthieu Noël, vu entre autres dans « C à vous » sur France 5.

« Les changements se poursuivent au sein d’Europe 1 pour tenter de remonter la pente des audiences à partir de la rentrée », explique le Figaro. Pourtant si la station est effectivement en difficulté, Anne Roumanoff a tenu à faire valoir son succès auprès des auditeurs. Sur son compte Facebook, elle relaie un bilan des audiences d’Europe 1 depuis le début 2017 qui prouve que, contrairement à tous ceux de la matinée, son programme progresse !

Avant de publier ces chiffres relevés par un twittos spécialiste des médias, Le Zappeur Fou,l’humoriste annonce : « Il est certaines véri­tés qu’il est bon parfois de réta­blir… » Elle avait déjà été brutalement débarquée de la station en 2014. « J’ai été virée en quatre minutes » avait-elle expliqué à l’époque. Cette fois-ci, Europe 1 lui aurait proposé une nouvelle émission le samedi.

>> Après Pujadas, Delahousse. Les choses bougent à la radio, mais aussi à la télévision. Ainsi selon l’Express, Laurent Delahousse quitte la présentation du JT de 13h de France 2 le week-end. C’est la journaliste Leïla Kaddour, son ex-jocker qui va prendre la relève dès la rentrée de septembre. Elle l’a annoncé sur son compte tweeter :

À partir de la rentrée, on se retrouve le samedi et le dimanche chaque semaine #JT13h@france2tv@puremedias 😉 https://t.co/Ty0BFCShrV

Pour autant, Laurent Delahousse n’abandonne pas la chaîne. Il continuera d’oeuvrer au 20h et animera un nouveau programme. Ce dernier, intitulé 19 heures le dimanche, se divisera en deux parties, précise l’Express. Une première avec des pastilles de deux ou trois minutes, mais aussi des reportages et des invités, puis une deuxième après le journal, de 20h30 à 21h, sous forme de zoom sur un évènement ou une personnalité. Il restera aux commandes du journal de 20h le samedi.

C’est donc Leïla Kaddour que l’on retrouvera à la rentrée sur le plateau du 13h le weekend. En semaine, tout au long de l’été, c’est Julian Bugier qui prendra les rênes du 20h, y compris la spéciale du 14 juillet. « L’été est une période longue qui me permet aussi de poser ma « patte » sur le journal, d’imprimer ma marque, ma vision, mon ton. Et puis l’actualité ne s’arrête pas. Cette année, avec les premiers pas du gouvernement et de sa nouvelle majorité, le temps politique sera riche », a-t-il déclaré à TV Magazine. Quant au récent départ de David Pujadas, ce dernier affirme « avoir beaucoup de respect pour son professionnalisme » : « Quand on a incarné l’info pendant de longues années, quand on a traversé l’histoire, vécu des moments de télé et autant de campagnes électorales, un départ est toujours brutal ».

Les multiples facettes de Julien Doré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *