Sauramps : la cour d’appel tacle le tribunal de commerce

JUSTICE. L’affaire Sauramps rebondit. La cour d’appel de Montpellier, saisie par l’ancien propriétaire de la librairie, Jean-Marie Sevestre vient de livrer son arrêt : elle suspend la décision du tribunal de commerce qui avait confié le 28 juin dernier, à la surprise générale, la reprise de la librairie montpelliéraine au Furet du Nord

Outre la stupeur, cette décision a provoqué la colère des salariés du site d’Odysseum qui étaient entrés aussitôt en grève. La cause : le projet présenté par le Furet du Nord n’incluait pas la reprise de la librairie sise à Odysseum et prévoyait la suppression de 62 postes sur 119. Alors que la proposition formulée par l’architecte montpelliérain François Fontès prévoit le maintien de tous les sites et de 94 postes. Ce dossier avait d’ailleurs reçu le soutien des salariés…

C’est donc un camouflet pour le tribunal de commerce, qui a fixé une nouvelle audience au 13 juillet prochain. La justice examinera à nouveau les offres de reprise du Furet du Nord et de François Fontès. On s’achemine vers le feuilleton judiciaire de l’été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *